COOPÉRER AU SEIN D’UNE EQUIPE PROJET #7

Gilles le Cardinal est professeur émérite en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC). Il a, notamment, co-développé la méthode PAT-Miroir © qui compte aujourd’hui près de 500 applications. PAT, c’est pour Peurs, Attraits et Tentations. Gilles, qui est également auteur auteur de deux livres sur la confiance – « La dynamique de la confiance » et « Construire la confiance, de l’utopie à la réalité » – partage son expertise en vous proposant 10 étapes pour faciliter la coopération au sein d’une équipe projet. Quoi de plus « écologie humaine » que la coopération ?

 

SEPTIÈME ETAPE : compléter cette représentation commune par l’identification des Dangers, Objectifs et Valeurs (DOV) structurés par thèmes et sous-thèmes

La représentation par les PAT structurés en thèmes et sous-thèmes est déjà intéressante parce qu’elle est nouvelle, mais nous pouvons aller plus loin en proposant d’identifier les dangers, les objectifs et les valeurs propres à chaque sous-thèmes.

En effet, une peur signale un danger, par exemple, la peur de tomber de l’échelle signale le danger de la chute et de ses conséquences. De même, l’attrait signale un objectif à atteindre pour l’un ou l’autre des partenaires. Enfin, une tentation signale qu’une valeur éthique est transgressée et qu’il faudrait remplacer le comportement inadéquat par un comportement plus adapté. Chaque sous-thème va pouvoir être caractérisé par les dangers, les objectifs et les valeurs ainsi déduites.

Aucun des partenaires n’avait, avant de commencer ce travail, une représentation si complète et si précise du projet. Ils ont réussi à construire une nouvelle représentation commune qui se compose maintenant :

  • de la finalité
  • de la liste des parties impactées
  • de l’inventaire hiérarchisé des PAT
  • du tableau de bord constitué par les thèmes et sous thèmes et PAT associés
  • des dangers, des objectifs et des valeurs présents dans chaque thème et sous thèmes.

Cette nouvelle représentation très complète et très précise du projet :

  • le découpe de façon consensuelle en thèmes et sous-thèmes,
  • décrit ce découpage de deux  façons complémentaires par les PAT et par les DOV associés,
  • constitue un socle solide et co-construit à partir duquel on va pouvoir proposer des préconisations consensuelles.

Comme toute personne se comporte de façon satisfaisante à ses yeux compte-tenu de sa représentation du monde, les préconisations issues des partenaires, avant ce travail d’unification des points de vue, ne peuvent pas être consensuelles. C’est pourquoi co-construire une représentation commune présente un intérêt majeur. L’équipe peut alors déduire de la représentation commune des préconisations qui vont  dans le même sens avec toutefois quelques variantes ou quelques solutions antagonistes résiduelles. Mais la majorité des préconisations sera accepté par l’équipe car produite par elle.

Si les thèmes et sous-thèmes constituent un véritable tableau de bord du projet qui nous permettra d’évaluer son état d’avancement, nous allons voir que, pour l’action, il faut construire une autre représentation qui est structurée différemment.

  • COOPÉRER AU SEIN D’UNE EQUIPE PROJET #7
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.