Cuisine Mode d’Emploi(s) – la solidarité selon Thierry Marx

Le 20 mai 2019, à l’initiative de Thierry Marx, cuisinier français, Cuisine Mode d’Emploi(s) a ouvert son nouveau centre de formation à Toulouse. Vecteur de réinsertion sociale, cette école est une initiative inspirante.
« J’ai une conviction : l’apprentissage d’un métier est non seulement une arme contre le chômage, 
mais également le moyen de faire des hommes libres »
Thierry Marx

Thierry Marx, cuisinier engagé

Avant d’être un célèbre chef étoilé, Thierry Marx connaît dans sa jeunesse plusieurs années d’errance et de misère sociale dans le quartier où il habite, à Champigny-sur-Marne (94). C’est sa passion pour la cuisine qui lui permet d’en sortir et qui le mène à cette fulgurante ascension.

Lorsqu’il retourne dans sa ville d’origine, des années et des années plus tard, la situation est alarmante : l’emploi a disparu, emportant avec lui  initiatives et projets locaux. Le quartier de son enfance donne l’impression d’appartenir à une ville-fantôme.

Thierry Marx s’en inquiète et se demande comment  pallier à cette dégradation qui engendre une grande détresse humaine ; il remarque qu’il manque d’un cadre éducationnel choisi et d’un réseau solidaire pour trouver plus facilement de l’emploi.

« On va les créer ! » Thierry Marx, avec l’aide de la maire du 20ème arrondissement de Paris, Frédérique Calandra, décident de mettre en place une structure simple pour permettre aux personnes vulnérables mais motivées d’apprendre un métier, en lien avec la restauration, et de se réinsérer dans le milieu professionnel, en étant immédiatement opérationnel.

En 2012, l’initiative Cuisine Mode d’Emploi(s) émerge dans un contexte où le secteur de la restauration manque cruellement d’effectifs – près de 50 000 postes non pourvus -. Les formations qui y mènent sont inadaptées, trop longues et trop théoriques.

Un modèle dynamique et opérationnel

J'avais fermé ma société de vêtements féminins. J'ai suivi la formation, une super expérience, 
et je suis aujourd'hui commis de cuisine pour le traiteur le Festin d'Eve. 
Céline Beaudet, 31 ans, a suivi la formation de février à mai 2013

Le centre de formation Cuisine Mode d’Emploi(s) a pour mission de forger rapidement et gratuitement des professionnels de la restauration tout en les accompagnants vers l’emploi.

Tout d’abord à Montreuil, près de Paris, l’école s’étend rapidement à toute la France. Avec la récente ouverture du nouveau centre de formation à Toulouse, Cuisine Mode d’Emploi(s) possède désormais 8 écoles, sans compter les sessions uniques de formation qui sont régulièrement proposées. L’école s’implante dans des régions où la question du développement de l’emploi local est majeure : c’est un coup de pouce inestimable pour retrouver rapidement une employabilité.

Les étudiants ? Des adultes éloignés de l’emploi : jeunes sortis du système scolaire sans qualification, demandeurs d’emploi longue durée, personnes sous tutelle de la justice… En onze semaines, dont quatre en stage dans une entreprise partenaire de l’école, Cuisine Mode d’Emploi(s) leur offre une formation concrète et diplômante.

En tout, l’école forme 250 personnes par an à travers 4 formations différentes : cuisine, boulangerie, service en restauration et produits de la mer. Pour chaque session, 8 à 10 stagiaires sont choisis sur l’unique critère de la motivation et de l’engagement et encadrés tout au long de leur formation par des professionnels de la restauration ayant exercé le métier dans des établissements de renom.

*******************

 

Cuisine Mode d’Emploi(s) offre de nouvelles perspectives d’avenir aux personnes issues de quartiers défavorisés ou cabossées par la vie et, dans le même temps, répond au problème de sous-effectif que rencontre la restauration. Cuisine Mode d’Emploi(s) est une belle initiative solidaire, basée sur l’amour de la transmission : celle de la cuisine, du labeur et de la passion !

 

Sources :

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis