La Recharge : à bas les emballages !

La Recharge, c’est une épicerie française garantie sans emballage jetable. Zoom sur un concept inspirant, à l’initiative de deux Bordelais qui ont à cœur de proposer une alternative aux modèles de distribution alimentaire classiques, plus respectueuse de l’environnement.

La Recharge : une déploration qui provoque l’action

5 millions de tonnes : c’est le poids des emballages jetés en France chaque année. Quid du recyclage ? Pour Jules, c’est « un moindre mal », pas une réelle solution. En effet, seulement 37 % de nos déchets ménagers sont recyclés. Ces chiffres plutôt catastrophiques font tilt chez deux amis de lycée, Guillaume Desenderval et Jules Rivet : « On se rend subitement compte de la quantité effarante de déchets que l’on produit, notamment à cause des emballages jetables ».

Lorsque Guillaume Desenderval  et Jules Rivet sont encore étudiants, ils tentent de faire leurs courses sans emballage… sans succès. Il n’existe pas encore en France de magasin sans emballages jetables. Les deux amis se font la promesse de lancer le concept à la fin de leurs études.

Fraîchement diplômés, le projet prend enfin forme et La Recharge ouvre ses portes en juillet 2014 en plein cœur de Bordeaux, après un long travail pour construire un circuit d’approvisionnement local, sans intermédiaire. Un circuit très court qui permet de réduire les emballages à la source : « Forcément, il fallait travailler avec des producteurs de la région, on ne peut aller chercher des produits désemballés à l’autre bout du monde ». Aujourd’hui, une centaine de producteurs du Sud-Ouest alimente La Recharge en produits du quotidien, choisis pour leurs produits de qualités et leurs méthodes de production respectueuses de l’environnement.

La Recharge : écolo de A à Z !

Petite épicerie de quartier, La Recharge attire pourtant une clientèle fidèle soucieuse de réduire son impact environnemental et friande de bons produits locaux et de saison. À La Recharge, tout est vendu en vrac, au poids ou au détail. Si les deux co-fondateurs mettent à disposition des contenants vides, ils invitent également leurs clients à venir avec leurs propres contenants pour « les recharger » en produits frais, céréales, produits d’entretien, etc. Pour ce qui ne peut pas être vendu en vrac, comme les produits laitiers par exemple, les pots sont consignés.

Un gros avantage de la vente en vrac est qu’elle limite le gaspillage alimentaire en permettant à chacun de choisir la quantité exacte dont ils ont besoin. D’autre part, débarrassé du prix des emballages – qui représente habituellement 30% du coût final du produit – le coût final du produit est réduit !

 

*************

 

Cette épicerie d’un nouveau genre est une alternative intéressante aux grandes surfaces toujours gourmandes en emballages plastiques, dont la surproduction entraîne les problèmes de pollution et de gaspillage que l’on connait. La Recharge, elle, valorise les produits des fermes de la région et ce, toujours à prix abordable. Jules et Guillaume, à travers leur boutique, partage un mode de vie éco-responsable, éthique, basé sur le principe du recyclage, à l’image de la jolie boutique qui mêlent objets de récup’ et meubles chinés. On aime !

 

La Recharge : 

38 rue Saint Colombe, 33000 Bordeaux

Ouvert de 10h30 à 19h30 du mardi au samedi

 

Sources :
  • La Recharge : à bas les emballages !
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis