Réparer l’Homme, un acte révolutionnaire

Cécile Grinda, Orthophoniste, témoigne des bienfaits de la réparation de la fonction de communication de l’Homme. Tant pour elle, que pour ses patients. Entretien réalisé dans le cadre du parcours de form’action Cap 360°.

CG_Reparer_Player

« En tant qu’orthophoniste, je suis en contact avec des personnes souffrant d’un trouble du langage ou de la communication. Pour beaucoup, il est impossible de guérir la cause du problème. On va donc tenter de réparer grâce à des stratégies de compensation, afin d’atteindre le but qui est de parler et communiquer.

Réparer avec patience est une belle éducation

Réparer, pour moi, revient à trouver avec le patient des moyens d’atteindre le but de communiquer, malgré une impossibilité par un chemin traditionnel.

Une personne qui souffre d’aphasie, suite à un accident cardio vasculaire, a une partie du cerveau endommagé. On ne va pas guérir son cerveau mais trouver des chemins autres pour arriver à la faire communiquer.

Dans le cadre de mon métier, il s’agit donc de réparer, humblement, d’accueillir la « pâte humaine » et d’avancer avec elle, patiemment, pas à pas. A vrai dire, c’est très belle éducation pour moi, dans ma vie personnelle.

Réparer pour plus d’Amour et de liberté

Être « réparé » dans sa fonction de communication va bouleverser la vie du patient. On le sait tous : un problème de communication, que ce soit avec ses parents, dans son couple, ou autre, peut faire beaucoup souffrir. Ne pas se faire comprendre est une grande source de souffrance.

Un de mes patients, âgé de 4 ans, devenait violent à cause de la frustration de ne pas pouvoir communiquer. Personne ne le comprenait, c’était très difficile pour lui. Avec ce travail technique et relationnel, le fait de pouvoir être réparé dans cette fonction de communiquer, fut révolutionnaire. La vie reprend.

Être actrice dans ce processus de réparation est exaltant : je me sens un instrument pour les aider à développer leur potentiel, leurs talents, leur liberté et leurs facultés à tenir leur place dans le monde. La place de chacun est importante. C’est grand et puissant. Je suis très fière du métier que je fais.

Mes patients, au travers de cette fonction rétablie, vont améliorer, approfondir, affiner leurs capacités à manifester un amour. C’est une des choses les plus essentielles au monde.

Si chacun tient cette place, est capable de manifester un amour, déploie sa liberté et ce qu’il est, le monde est alors plus beau… »

  • Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis