Bébés sur mesure : 4 questions à Blanche Streb

Blanche Streb est docteur en pharmacie, en plus d’être femme et mère. Elle a notamment travaillé douze ans en recherche et développement dans l’industrie pharmaceutique. Elle vient de publier un essai décapant aux éditions Artège : Bébés sur mesure, le monde des meilleurs. Entretien.
"Le sens du progrès, cela peut être celui que l’homme choisit
et décide de lui donner au lieu de, parfois, le subir."

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ?

Blanche Streb : « Nous sommes en état d’urgence éthique, en France mais pas seulement. L’importance des enjeux m’a poussée à écrire ce livre. Le premier déclic a été l’annonce de la capacité qui nous est désormais octroyée par les biotechnologies de modifier la vie humaine à son commencement et de modifier la nature humaine, d’agir sur notre évolution. Puis la naissance des premiers bébés génétiquement modifiés… Non pas des essais sur l’homme, mais des essais d’homme, en dépit de tout principe de précaution. »

Quels sont les grands constats auxquels vous arrivez en ce qui concerne l’avenir de l’homme et de la société ?

« Je constate qu’au nom d’une conception faussée de la liberté, l’homme est en train de perdre en liberté. Pour se libérer des limites que Mère Nature donne à notre condition humaine, l’homme se jette dans les chaînes de la technique. Va-t-on par exemple se laisser déposséder de notre fonction humaine la plus belle et la plus intime : la procréation ? Allons-nous conserver le droit de faire des bébés sous la couette, alors que tant de techniques se développent pour sélectionner et trier les embryons selon des critères toujours arbitraires ? Nous sommes en train de soumettre la vie à la biotechnologie. »

Pourquoi pensez-vous que ces constats sont plutôt des dérives qui risquent d’abîmer l’humanité ?

« Vouloir créer des bébés sur mesure, c’est la promesse de tuer le bonheur dans l’œuf. Être né à l’issue d’un tri ou d’une manipulation génétique pourrait laisser planer chez les personnes concernées un symptôme de se sentir exister « grâce au bon vouloir technologique » d’un autre. Comment, et sur­tout pourquoi déterminer par avance quelle vie vaudra ou non la peine d’être vécue ? Ou présumer de ce qui rendra heureux ou malheureux un être humain ? La biodiversité humaine aussi est en danger. Certes, nous sommes tous génétiquement imparfaits, mais génétiquement uniques. »

Quelles sont les meilleures armes de l’humanité pour lutter contre ces dérives que vous évoquez ?

« Nous en avons de nombreuses ! Notre conscience, ce subtil lieu où tout se met en balance : est-ce que ce progrès technologique est un progrès humain, est-ce juste et bon ? Notre souci de protection des plus vulnérables – nous le sommes tous à un moment ou un autre – est la source de toute solidarité humaine. Mais aussi notre créativité, notre soif de connaissance, capables de nous faire progresser. Contourner les pièges ou éviter les voies sans issue de ce qui n’est pas éthique ou ne conduit pas à un développement humain intégral et authentique est possible. C’est une question de volonté, une autre belle arme de l’humanité ! »

 

Synopsis

Les extraordinaires avancées de la science placent entre nos mains de nouveaux pouvoirs, des plus prometteurs aux plus menaçants. Avec la possibilité d’intervenir aujourd’hui sur l’origine de la vie humaine, nous sommes entrés dans l’ère du « bébé sur mesure ». Dans cet essai décapant, l’auteur nous entraîne à explorer ce qui se trame dans le secret des labos, où des bébés génétiquement modifiés sont déjà nés.

À quoi ressemblerait le « monde des meilleurs », un monde où les êtres humains, en plus d’être triés, seraient améliorés, voire « augmentés » ? Les générations futures seront-elles encore libres de faire des bébés sous la couette ou allons-nous vers un « avenir sans sexe » où la fabrication des bébés serait confiée à des experts ?

Ce livre accessible à tous aide à saisir les basculements qui s’opèrent dans le domaine de la procréation artificielle. Avec un optimisme réaliste, Blanche Streb appelle à une prise de conscience sur le fol emballement de la technique qui nous détourne d’un progrès pleinement humain et propose quelques clés pour encourager un sursaut éthique pour l’humanité.

« Quel homme voulons-nous dans le monde de demain » ? Cette question se pose à chacun…

  • Bébés sur mesure : 4 questions à Blanche Streb
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*