Blade Runner 2049 #CoupDeCoeur

35 ans après le chef d’œuvre de Ridley Scott, qui a marqué le cinéma d’anticipation, Blade Runner revient, incarnée dans un Los Angeles crépusculaire et désincarné, en 2049. Voici le coup de cœur de La maison des films pour novembre 2017, réalisé par le Canadien Dennis Villeneuve. 

Blade3

L’HISTOIRE

En 2049, la production d’humain artificiels connus sous le nom de « réplicants » est à nouveau autorisée. La nouvelle génération de travailleurs est conçue pour obéir aux ordres et leur loyauté est assurée par un contrôle régulier de leurs émotions.

L’agent K (Ryan Gosling) est un Blade runner, un policier chargé de traquer et d’éliminer les anciens répliquants. Au cours de sa dernière enquête, il découvre des indices liés à une affaire vieille de 30 ans, une affaire ayant impliqué un autre Blade runner du nom de Deckard (Harrison Ford).

blade2

L’AVIS DE ROMAIN

« L’approche particulière de Dennis Villeneuve s’avère tout à fait payante. Le cinéaste admire le travail de Ridley Scott (ndlr : réalisateur du premier opus) sans l’idolâtrer pour autant, et le film qu’il a développé est une continuation pertinente des enjeux de son prédécesseur, et non un remake déguisé.
Si l’histoire est plus satisfaisante pour les spectateurs ayant vu le premier Blade runner, sans nul doute, elle fonctionne toutefois très bien en elle-même, ouvrant ses propres interrogations philosophiques et y répondant à l’échelle de notre personnage central.

La mise en scène est limpide, les images d’une beauté plastique ahurissante, les effets spéciaux irréprochables, et le jeu des acteurs très convaincants. On retrouve aussi un Harisson Ford à fleur de peau, qui sort de son personnage habituel de vieux baroudeur pour se révéler vulnérable et parfois très émouvant. L’utilisation de son personnage est parfaitement dosée et pensée, que ce soit dans son apparition longtemps attendue ou dans le traitement de la question centrale du premier film : l’identité de Deckard.

L’univers de Blade Runner est un avertissement particulièrement éloquent sur les dérives environnementales, avec la disparition des écosystèmes, et sur la solitude grandissante de l’individu au sein d’une société qui a remplacé les valeurs humaines par des illusions de bonheur. Un monde si dépossédé de sens par la technologie qu’hommes et femmes en viennent à douter de leur propre humanité. »

Ainsi, Blade runner 2049 est une perle inespéré, un film de science-fiction beau et ambitieux, qui enrichie l’univers créé par Ridley Scott et lui faire encore gagner en profondeur. »

Blade+Runner+2049-1

Retrouvez la critique complète sur la maison des films

La Maison des films recrute !

Vous avez une passion pour le cinéma ? Vous adorez donner votre avis ? La maison des films est en plein recrutement de critiques expertes : venez étoffer l’équipe de cinéphiles ! écrivez-nous à : national@ecologiehumaine.eu

La maison des films est sur Twitter : @lmdfjc

  • Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*