MEDECINE

La médecine, du latin « medicus », « qui guérit », est une science au service de l’homme et de la vie. Elle a pour vocation d’étudier le fonctionnement physiologique et pathologique de l’être humain afin de chercher à rétablir, traiter ou prévenir les diverses pathologies affectant le corps et la psyché de l’homme. La médecine englobe les soins médicaux prodigués par le corps médical mais également la recherche scientifique et technique permettant de mieux comprendre le fonctionnement physiologique et pathologique de l’homme afin de mettre en place un système de soin adapté à chaque personne. Enfin, la médecine recouvre les biotechnologies et les industries pharmaceutiques, maillons indispensables au service de la recherche pour dispenser des soins médicaux appropriés.

Les questions de l’essence de l’homme, de son bien-être, de sa santé mais aussi de son action sur la santé et sur la vie, sur la mort, sur autrui, sur lui-même sont des questions et des problématiques médicales sur lesquelles les participants au courant de l’écologie humaine entendent réfléchir et se prononcer.

Comment la médecine, de façon générale, se doit-elle de considérer chaque personne comme unique et précieuse

COMMENT LA MÉDECINE DOIT-ELLE CONSIDÉRER CHAQUE PERSONNE COMME UNIQUE ET PRÉCIEUSE ?

Comment la recherche, par sa diversité et sa capacité à découvrir et à comprendre des mécanismes physiologiques et pathologiques, peut-elle de mieux en mieux servir la vie ? Jusqu’où l’homme peut-il intervenir dans ces processus naturels gouvernant la vie ? Quels positionnements possibles pour les professionnels de santé (médecins, infirmiers, sages-femmes, chercheurs, pharmaciens …) face à ces questions où sont en jeu la vie et la mort ? Comment servir la vie au cœur de notre société ? A-t-on le droit de choisir qui doit vivre et qui doit mourir ? Comment se positionne l’homme par rapport au patrimoine naturel reçu, en tant qu’homme et femme ? L’altérité sexuelle est-elle importante pour l’homme ? Pourquoi ? Comment la médecine, de façon générale, se doit-elle de considérer chaque personne comme unique et précieuse, comme ayant de la valeur quelles que soient les différences ?

Enfin dans une société où la technique évolue très rapidement, quelles sont les limites de la médecine face aux velléités de l’homme d’être tout puissant et de vouloir devenir un « surhomme » en utilisant la technologie ? Jusqu’où l’implantation d’une puce dans le cerveau est-elle bonne pour la personne ? Selon quels critères ? Quelles limites ? Ces questions, qui comportent une facette médicale, autour du transhumanisme, du cyborg ou de l’homme augmenté pourront être des problématiques de réflexions pour les participants au courant de l’écologie humaine.

Actualités du thème

VIDEO – « Prendre soin » par Pierre, médecin

1 février 2015

Pierre, médecin généraliste soulève l’importance de l’écologie humaine dans le domaine de la santé, et dans les relations entre médecin et patient.