Chantez, dansez, rencontrez qui vous voulez ! #ActionHumanisante

Le « phénomène migratoire » ne cesse de s’amplifier dans le nord de la France et nombreuses sont les associations qui viennent en aide aux réfugiés. L’équipe du CEH de Saint-Omer a choisi d’ouvrir les yeux sur cette réalité et d’aller à la rencontre de ces personnes.

 

LE CONTEXTE

Était proposé aux participants de la form’action Cap 360° la réalisation d’une action collective visant plusieurs objectifs : lutter contre l’isolement, agir à proximité avec pertinence et délicatesse, travailler à pacifier et apaiser les relations entre les personnes et les communautés, construire une action par des rencontres permettant de découvrir les personnes et inscrire l’action réalisée ensemble dans un bien commun, harmonisant le bien de chacun et le bien de tous.

Forte de ce cadre, l’équipe de Gabrielle, à Saint-Omer, a décidé d’aider des personnes isolées et vulnérables : les migrants de leur région.

PRÉPARER ENSEMBLE

Pour ne pas commettre d’impair, l’équipe se tourne vers une structure médiatrice : Emmaüs. Cette association organise notamment des collectes de nourriture, destinés aux compagnons d’Emmaüs mais aussi à des personnes migrantes, originaires d’Afghanistan, qui campent à proximité. L’équipe du CEH se lance bénévolement dans cette initiative solidaire pour découvrir l’ambiance de l’association et établir un premier contact avec les migrants venus se réchauffer autour de café et de biscuits.

C’est bien grâce à cette première étape que L’IDÉE émerge : réunir des personnes qui se côtoient finalement très peu pour un moment de convivialité. L’équipe pense notamment aux compagnons d’Emmaüs, aux bénévoles auprès des migrants, aux migrants eux-mêmes et aux bénévoles auprès d’Emmaüs. Une date et un lieu sont rapidement arrêtés. Il s’agit maintenant d’organiser !

 

C’EST LA FÊTE !

Le jour J, l’équipe de Saint-Omer n’avait aucune idée du nombre de participants final. Seuls quelques bénévoles ont envoyé un mail confirmant leur présence. Le directeur d’Emmaüs préfère éviter les faux-espoirs ; il prévient qu’il n’y aura pas forcément beaucoup de monde – tant compagnons que migrants…

Ainsi, l’équipe pense ne trouver qu’un petit nombre de motivés à l’heure dite. Stupéfaction joyeuse quand ils découvrent à leur arrivée qu’une bonne trentaine de bénévoles et de compagnons les attendent de pieds fermes, après avoir préparé un buffet bien garni ! Quelques minutes plus tard, nouvelle surprise : huit kurdes débarquent le sourire aux lèvres, malgré une météo particulièrement pluvieuse.

Pour le dîner, l’équipe du CEH se disperse afin de pouvoir vraiment RENCONTRER les personnes présentes. C’est ainsi que sont découverts le goût d’un compagnon pour le chant et les talents de musicien du directeur de la structure d’Emmaüs Saint-Martin-au-Laert. Ni une ni deux : dès que le dîner est terminé, les tables sont poussées le long des murs, un cercle se forme et les oreilles s’ouvrent… les chants des années 1930 accompagnés à la guitare chauffent l’ambiance qui se nourrit ensuite chants scouts entonnés par tous, pour finir en apothéose kurde ! Au fil de la soirée, les cadeaux s’enchaînent : un jeune compagnon d’origine camerounaise épate la galerie par sa connaissance de la variété française et chacun exprime son talent autour de la musique… Les visages s’ouvrent, les bouches sourient, l’humain se retrouve sur l’essentiel, sans écran, sans technique, sans rien d’autre que l’allégresse vibrante d’une communion musicale, au-delà de convictions parfois opposées. Le moment le plus surréaliste de la soirée est atteint lorsque les participants se mettent à l’apprentissage d’une danse kurde ! 

ET APRÈS ?

La soirée finie, tous sont unanime : c’est à refaire ! Des idées pour les futures rencontres fourmillent déjà : impression de carnets de chants, installation d’enceintes pour la musique… L’équipe témoigne : « Cela réjouit de passer des moments fraternels avec des gens si différents tant par leurs origines que par leurs convictions ! Cette soirée, plutôt improvisée, n’aurait pu avoir un meilleur déroulement. Le caractère universel de la musique et des danses créé des ponts entre les hommes. »

Alors si vous entendez résonner des chants jusqu’à chez vous, vous saurez que l’équipe du CEH de Saint Omer partage avec ceux qui le souhaitent une belle soirée !

 

Vous pouvez également lire :

 

Sources photo :

La voix du nord 

Communauté Emmaüs Saint-Omer

Danse Kurde

  • Chantez, dansez, rencontrez qui vous voulez ! #ActionHumanisante
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.