Décoration d’intérieur : suggestions d’inspiration

Mathilde Intilla est architecte d’intérieur écologique. Elle offre ci-dessous une réflexion inspirante sur l’ambiance que nous souhaitons apporter à notre lieu de vie. De fait, comme dit Le Corbusier : « Si le soleil entre dans la maison, il est un peu dans votre cœur » !

Mathilde Intilla : « Peut-être vous est-il déjà arrivé, dans une quête de confort et d’harmonie, de vouloir refaire la décoration de votre nid. Que ce soit à l’occasion d’un déménagement, d’une rénovation ou d’une construction, on s’est tous posé au moins une fois la question de l’esthétisme de notre habitat. Comment faire ? Doit-on sauvegarder à tout prix nos anciens meubles ? Peux-ton innover pour changer d’ambiance ? Où s’inspirer ? Et comment le faire bien ?
Sous ces questions se cachent un besoin profond de « faire corps » avec son habitat, de s’y sentir bien, seul et avec d’autres.
En tant qu’architecte d’intérieur, je me suis forgée, au grès des projets, un avis sur la question : la décoration est la transposition de l’identité de l’hôte dans ses lieux. Vous voyez à quel point la question si anodine de la décoration d’intérieur se transforme de manière complexe en l’expression d’une, et souvent de plusieurs, personnalité(s).
Pour tenter d’y voir plus clair et vous apporter mon expérience, je vous propose ma méthode pour réussir une décoration d’intérieur harmonieuse et personnelle. Elle consiste en la hiérarchisation de trois éléments incontournables : les « règles » de l’esthétisme, ce qu’en a fait l’Histoire, et pour finir, ce que vous en ferez.

Quelques règles d’esthétisme

Bien entendu, les règles de l’esthétisme varient selon la culture, le temps et le consensus social du moment. Si je vous donne l’exemple de la beauté féminine au cours des siècles, vous conviendrez avec moi qu’elle a beaucoup évolué. Cela dit, nous pouvons nous appuyer sur quelques points qui restent de bonnes bases à la réalisation d’une ambiance décorative harmonieuse.

La géométrie

La géométrie pose les bases d’un esthétisme symétrique, proportionné.
Cette géométrie n’est pas uniquement le résultat de savants calculs mathématiques, elle est avant tout une manière pour l’homme de s’approcher au plus près des « traits » de la nature. C’est en étudiant la course du soleil dans le ciel, la ramification des branches d’un arbre, la symétrie des ondes d’une goutte d’eau qui tombe sur la surface d’un lac, que l’homme s’émerveille de la beauté de la nature, et qu’il tente de la reproduire. C’est à ce titre que les plus brillantes découvertes mathématiques ont alimenté la capacité de l’être humain à faire de l’art.

Saviez-vous, par exemple, que Léonard de Vinci utilisait les proportions du nombre d’or pour ses différents ouvrages ?
Quant à Le Corbusier, il conçoit des bâtiments entiers selon les mêmes principes.

Attention tout de même : même si la géométrie est assez précise pour tenter de s’approcher des formes harmonieuses de la nature, il ne faut pas se reposer entièrement sur les mathématiques. Il faut aussi se fier à notre instinct : il commence là où les théorèmes trouvent leurs limites. Notre sensibilité nous donne souvent des indices sur la bonne proportion de tel ou tel objet, sans que nous soyons vraiment capables de l’expliquer. Alors, faites-vous confiance !

La colorimétrie

De même que pour la géométrie, la colorimétrie donne des repères pour trouver un équilibre esthétique. Vous connaissez sûrement la fameuse roue chromatique qui dispose sur un cercle les couleurs primaires et secondaires en opposition à leurs couleurs complémentaires. La première information précieuse à rechercher lorsqu’on parle de couleur, c’est de savoir si elle est chaude ou froide. Une tonalité chaude aura tendance à « réveiller » une ambiance, à lui donner un côté joyeux, mais utilisée en excès, aura un effet « d’excitation » permanente qui empêche le repos. Les couleurs froides permettent une ambiance calme et paisible ; dans l’extrême, elles auront un effet terne et triste. On en déduit donc rapidement le besoin de les associer et de trouver une « balance » juste.

Pour cela, plusieurs manières de procéder : l’association des couleurs complémentaires (opposées) avec une dominante et une sous-dominante qui sublime la première ; et le camaïeu : l’utilisation d’une couleur dominante déclinée en teintes (bleu nuit, bleu roi, bleu azure, bleu ciel, etc…). Ce qu’il faut retenir en tous les cas, c’est que les couleurs que vous choisirez sont fonction de votre caractère : des couleurs vives et dynamiques sont plus adaptées à des personnalités extraverties qui sont dans le « faire » plutôt que dans la pensée intérieure, et des couleurs douces et reposantes s’accorderont mieux avec des personnalités calmes et centrées sur la recherche de paix intérieure.

Les matières

On ne peut créer de décoration intérieure sans apporter sa réflexion sur les matières utilisées : le bois, l’acier, une peinture lisse ou en badigeon, un motif sur du tissu ou du papier peint, de la céramique ou des matériaux de synthèse. Pour la matière, on peut distinguer deux rapports aux sens : celui du toucher et celui de la vue.
Afin de trouver un équilibre, il est bon d’alterner les matières lisses et douces, avec des matières rugueuses, texturées, afin de surprendre nos sens !
Concernant la vue, nous pouvons ajouter des motifs au milieu de matières unies, ce qui donnera à votre décoration une vibrance subtile.
Le dosage se fera en fonction de vos goûts et de l’effet d’ambiance que vous recherchez, certaines ambiances donnent déjà des « codes » en la matière, et c’est ce dont je vais vous parler maintenant.

Les styles décoratifs en guise d’inspiration

Comme dans toute forme d’art, il est bien difficile de se lancer sans avoir un minimum d’inspiration. Je ne vais pas ici vous énumérer tous les styles et courants décoratifs à travers l’histoire, mais je vais vous donner ma méthode pour approfondir vos connaissances au grès de vos envies.

Que nous dit l’histoire ?

La décoration d’intérieur au sens où nous la pratiquons aujourd’hui est relativement récente dans l’histoire. En effet, avant 1950, elle était soit réservée aux nobles qui pouvaient s’offrir les talents de grands artistes pour agrémenter leur demeure avec goût, soit pratiquée par les autres classes comme la transmission d’un héritage (l’ensemble de meubles de votre grand-mère qui s’est transmis de génération en génération). D’autre part, c’est grâce à l’explosion de l’équipement domestique dans cette période que l’on a commencé à s’intéresser à l’aspect confortable de notre logement.
Ce fut un terrain tout trouvé pour l’expansion du courant Art Déco, qui a mon sens, est le premier courant de décoration d’intérieur moderne. Faisant de ce style une démarche globale d’association de couleurs, matières, mobilier, luminaires ; un style à par entière. Certes alors encore réservé à une élite, ce style pose les bases, une sorte de philosophie, de ce qui se pratique encore aujourd’hui.
Bien d’autres styles lui succéderont, l’Art Nouveau, l’Industriel, le Pop, le Scandinave, le Bohème, le Cottage, le Brutalisme, le « Design », l’Ethnique, l’Urban Jungle et j’en passe !
Ce que nous dit l’histoire (certes récente), c’est que la déco obéit au cycle des modes, mais également, que tous ces courants sont un formidable vivier d’idées à réutiliser et mixer, afin d’aboutir à un style nouveau et unique. Voilà qui ouvre des perspectives intéressantes !

Réfléchir en terme d’ambiances

Avant de vous noyer dans les styles existants, à venir, en mutation, je vous suggère de partir de quatre ambiances de base : le style Nature, le style Charme à l’Ancienne, le style Graphique, et le style Voyage.
Tout est superposable, mais chacun de nous est capable de les classer dans un ordre de préférence. Il est important de se faire une représentation de chaque style afin de savoir si on y adhère ou non. Je vous propose mes définitions :
Nature : ambiance chaleureuse et organique, simple et authentique, accueillante et reposante, douce et dépouillée, proche des éléments naturels…
Charme à l’ancienne : en connexion avec des valeurs anciennes, poétique et bienveillante, matières nobles et artisanales, hors du temps, repos de la campagne, odeur des confitures de mamie, voile poudré et tons pastel…
Graphique : vivacité des motifs, couleurs contrastées, énergie vitale, structurée et puissante, tonique, pétillante, ordonnée…
Voyage : évasion, exotisme, dépaysement, (multi)culturel, ethnique, motifs, coloré, spirituel, échange, ouverture…
Si vous commencez à voir où je veux en venir, vous comprenez que j’essaie de poser-là les bases de correspondance avec votre propre personnalité, votre vécu, vos aspirations, en somme tout ce qui fait que vous êtes unique.

Où trouver l’inspiration ?

C’est là qu’interviennent les magazines spécialisés, les magazines de déco. Ils vous plongent dans un univers décoratif intense, remplissent votre bibliothèque mentale d’images plus vraies que nature et vous permettent de vous projeter. Ils ont plusieurs utilités bien pratiques, mais attention à ne pas les prendre pour ce qu’ils ne sont pas !
Le magazine de déco vous sert à connaître quelle est la tendance du moment et donc à vous préparer psychologiquement à ce que vous allez voir dans les grandes enseignes de décoration, ils vous mettent « au diapason » de la mode. Ils vous donnent envie de vous atteler à votre projet, et c’est plutôt positif car on a tous besoin de suivre un objectif qui nous fait rêver, même en décoration. Cela dit, prenez bien le temps de vous poser les questions que je vous ai énoncé plus haut car votre besoin est peut-être (pour ne pas dire toujours) très différent de ce que vous voyez dans les magazines. En effet, comment exprimer votre personnalité, unique, si vous faites la même chose que votre voisin ?
C’est pourquoi je m’appuie plutôt sur des sites internet comme Pinterest pour mener la réflexion du style décoratif avec mes clients.

Partez des mots clefs de l’ambiance qui vous parle le plus (voir plus haut) et faites-vous votre propre bibliothèque d’inspiration. De cette manière, à chaque fois que vous allez voir une image ou une déco dans un showroom, vous pourrez – ou non – la valider en fonction de votre inspiration de base. C’est à ce moment précis que vous pourrez créer votre propre ambiance. Si vous aimez le mobilier, le luminaire ou la couleur que vous trouvez dans un showroom, mais que ça ne correspond pas à votre ambiance de base, c’est le moment d’être inventif pour créer un style qui permette aux deux de coexister !

En conclusion 

Vous l’avez deviné : même s’il existe des règles et des principes en décoration d’intérieur, ce ne sont que des outils pour pouvoir vous exprimer pleinement. Ne cédez pas aux sirènes des magazines de déco qui semblent suivre le dictat de la mode, soyez inventifs, pensez d’abord à vos valeurs et à votre bien-être. La décoration la plus réussie est lorsque l’on arrive chez quelqu’un et que l’on se dit « je l’imaginais tout à fait dans cet univers » et lorsque votre habitat vous magnifie, dans toutes les composantes subtiles de votre personne et vous aide à être qui vous êtes, apaisé et bienveillant, dans votre quotidien. Bien entendu, la décoration pure qui n’inclue pas l’aspect fonctionnel et pratique des lieux est incomplète, j’en parlerais dans un prochain article.

J’espère que cet article vous sera utile ou aura éveillé votre curiosité, j’aimerais beaucoup connaître vos avis ! »

 

 

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

4 personnes ont donné leur avis pour "Décoration d’intérieur : suggestions d’inspiration"

  1. Sofia dit :

    Je voulais mettre 4 étoiles mais pas moyen seul un étoile s’affiche !!
    Merci pour cet article très pédagogique qui donne en toute simplicite un fil pour ne pas se perdre dans l’univers parfois complexe de la décoration .

  2. […] (comme le bleu et l’orange). J’ai d’ailleurs écrit à ce sujet un article sur les bases de la décoration sur le site de l’écologie humaine il y a 1 […]

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*