Engagement personnel à vivre la bienveillance

L’engagement personnel à vivre la bienveillance acte l’appartenance  au Courant.

Pourquoi un engagement personnel ?

Parce qu’un processus de changement de la société vers la bienveillance se produit par capillarité. C’est la somme des actes de bienveillance qui entraine une évolution générale. Par ailleurs, l’engagement personnel est le gage de la cohérence globale du Courant : une personne qui souhaite voir évoluer la société dans une direction montre la solidité de son souhait en tâchant de l’incarner  dans sa vie. « Le changement, ça commence par soi-même ».

Comment s’engage-t-on personnellement dans le Courant ?

Chacun est invité à choisir un visage, qui incarne la personne dont a décidé de prendre soin, hors du cadre familial, afin d’instaurer ou rétablir une relation harmonieuse.

Par quelles modalités se réalise cet engagement de bienveillance ?

Chacun signale au responsable de son équipe (locale ou de service) qu’il a choisi ce visage, puis l’évolution de cette relation demeure dans le for interne de chacun. Chacun pose les actes et les paroles de bienveillance envers cette personne que lui suggèrent son engagement et sa vision de la bienveillance.

  • Engagement personnel à vivre la bienveillance 5.00/5 (100.00%) 1 vote

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie HUMAINE

Vos réactions

8 personnes ont donné leur avis pour "Engagement personnel à vivre la bienveillance"

  1. abeilles dit :

    Je n’ai pas bien compris comment cela marche mais je voudrais bien essayer.
    J’ai des problèmes de compréhension sur le site
    J’espère mieux comprendre après la rencontre de décembre
    Merci pour vos éclaircissements

  2. Louis Charles dit :

    Moi non plus je n’ai pas compris.
    Moi aussi j’espère comprendre davantage après le we des 6-7 décembre

  3. Kate dit :

    je comprends ce concept de bienveillance et la « méthode » suggérée en les rapportant à la charité chrétienne. Avec tout le substrat de l’Evangile. Hors de ce cadre , cela me paraît un peu « fumeux ».

    • branddenburg olivier dit :

      Bravo,Madame!Rien à faire avec le « conservatisme compassionnel » à la bush,au « care » de martine delors,à la « big sociéty » à la david cameron,que du protestantisme hypocrite!

  4. Réjean dit :

    MERCI pour le développement d’une démarche pour AGIR dans la Société,à partir de la Personne Humaine CONCRETE,bien différente de celle façonnée par les idéologies techniques et sociales.
    MERCI de montrer que dans la Société actuelle:
    -on veut tout savoir des mécanismes de la vie mais que l’on ne sait plus rien de sa FINALITE.
    -qu’il faut construire le monde a partir des besoins de la Personne Humaine concrète
    Besoins pour le maintien de la vie:se nourrir,s’habiller,se loger;se soigner,etc…
    Besoins de Sécurité,de confiance,etc…
    Besions qui relient à la Société…
    Besoins d’accomplissement,notamment spirituel,en vivant dans l’Espérance du Salut.

  5. Jean Marie DUVIVIER dit :

    Socrate n’a-t-il pas dit: Si tu veux changer le monde, change toi toi-même?

    Pour faire régner la Paix et la tolérance dans le monde, il nous faut nous changer nous-mêmes.

    Acquérir et répandre la compréhension, partager des paroles de Paix et être à l’écoute des autres dans leur souffrance.

    C’est ce que humblement je veux tenter de faire.

  6. Marc dit :

    Marc, 68ans, atteint par la maladie de Parkinson, je considère que je peux, que je dois vivre les années qui me restent en regardant avec bienveillance le monde qui se cherche. Je crois que nous sommes tous appelés à un art de vivre qui peut être un bonheur quelle que soit notre état de vie. J’aimerais partager cette profession de Foi avec d’autres personnes qui comme moi aimeraient transmettre ce trésor à leurs proches. Pour ma part j’ai rédigé une sorte de testament spirituel que je suis prêt à partager avec qui le souhaite.

Répondre à Kate Cancel Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*