Concevoir l’ECJS dans les lycées comme un tremplin pour l’engagement solidaire

Encourager la prise d’initiatives concrètes chez les jeunes

Cahier de Philippe, professeur de philosophie, Charleville-Mézières


ECJSPhilippe a utilisé les cours d’Education Civique Juridique et Sociale (ECJS) pour inciter ses élèves à s’engager dans des actions où le social, l’économique et l’écologique se rejoignent. Les élèves ont fait des exposés sur l’ouvrage Recherche volontaire pour changer le monde de Laurent de Cherisey, et la classe a pris contact avec des associations. Les élèves se sont ensuite engagés une après-midi auprès de personnes âgées en maison de retraite, auprès de personnes handicapées, et dans une « épicerie solidaire » locale.

Cette initiative est empreinte de bienveillance et vise à valoriser l’humain en pensant et en agissant « à hauteur d’homme ». Les élèves ont réfléchi sur des actions locales existantes qui mériteraient d’être plus connues, et la protection des plus fragiles était au cœur des démarches de solidarité entreprises par la classe. Quoique brève, cette action ponctuelle des élèves n’est pas qu’un « feu de paille » permettant de diffuser de la bienveillance dans la société.

Des moyens ont déjà été donnés par la direction du lycée pour reconduire l’action l’an prochain. Plus largement, cette expérience peut être aisément vécue par tous les élèves de lycée ayant un cours d’ECJS. C’est le professeur qui doit être le fer de lance d’un tel projet, et d’autres livres peuvent servir de base de travail.

  • Concevoir l’ECJS dans les lycées comme un tremplin pour l’engagement solidaire
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie HUMAINE

Vos réactions

1 personne a donné son avis pour "Concevoir l’ECJS dans les lycées comme un tremplin pour l’engagement solidaire"

  1. Alain R dit :

    Nous avons dans notre établissement un Programme d’Action Sociale (PAS) qui s’intègre dans le cursus scolaire. Chaque élève de 1ère doit participer à une action caritative concrète. Nous avons une personne à mi temps qui gère les propositions d’associations, recueille les retours des élèves, les suit. Et nous faisons une relecture avec chaque jeune de leur expérience à l’aide de petites tables rondes d’une quinzaine de minutes chacune avec 3 adultes.

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*