GILLES HERIARD DUBREUIL

gilles-heriard-dubreuil

Directeur de Mutadis, il a développé des activités de recherche et de conseil dans les domaines de la gouvernance des activités à risques et du développement durable.

SON PARCOURS

Gilles Hériard Dubreuil reçoit une formation en mathématiques et sciences humaines, chercheur et intervenant de terrain, s’est intéressé depuis une vingtaine d’années aux problématiques de gouvernance et de démocratie dans le contexte des activités à risques dans de très nombreux terrains de recherche et d’action en France et au plan international.

Il a notamment coordonné le programme européen de recherche (TRUSTNET) sur ce thème de 1996 à 2006. Il est intervenu notamment dans le contexte de Tchernobyl à partir de 1991, où après plusieurs années de recherche sur les conséquences psychiques et sociales de cet accident, il est à l’initiative de plusieurs programmes participatifs de réhabilitation des conditions de vie dans les territoires contaminés de Biélorussie impliquant la population de ces territoires (ETHOS, CORE).

Il a également mené depuis une quinzaine d’années une recherche sur la gouvernance du très long terme dans le contexte de la gestion des déchets radioactifs et coordonné plusieurs programmes européens de recherche sur ce sujet (COWAM).

Il a crée en 1990 le groupe de recherche MUTADIS qui intervient dans le champ de la gouvernance des activités à risque et de leurs conséquences (pollution à très long terme, par exemple) et intervient particulièrement autour de la mise en œuvre de la Convention d’Aarhus (1998). Il est à l’origine de plusieurs initiatives dans le domaine du développement durable et notamment de la création de la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) Landes Bois Energie en 2000 en Aquitaine dont il est président. Il est également sylviculteur.

Début 2011, il a créé un fond de dotation pour promouvoir le développement de la culture démocratique en Europe (Fund for Democratic Culture).

 

A lire sur le site :
Eclairage sur le terme « commun » et l’expression « construire du commun »

Nucléaire : légitimes questions de l’administration de Namie, au Japon

À propos de l'auteur

ECOLOGIE HUMAINE

Vos réactions

1 personne a donné son avis pour "GILLES HERIARD DUBREUIL"

  1. Fisale dit :

    Très intéressante démarche, ou peut-on consulter le programme de votre form-action.
    J’aimerai peut-être la rejoindre.
    Puis-je vous poser d’emblée la question cruciale, où vous situez-vous au point de vue de l’énergie nucléaire ? Je n’ai pas lu votre livre. Cela doit-il être pour vous, une transition ou cela doit-il continuer, peut-il continuer.
    Les dégâts des énergies fossiles, la possibilité de réduction de celles-ci d’ici 2050, faites vous le point des 22 énergies renouvelables ?

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*