L’humain dans l’urbain

Cahier d’Eric, Reims.


Le projet imaginé s’est articulé autour de l’accueil de jeunes en les invitant à une démarche de colocation afin de développer le lien social et le vivre-ensemble autour d’actions innovantes. 

Effort  Rémois, aménageur bailleur social, se trouve être l’un des initiateurs de ce projet  de vie dans la ville et de création de liens dans les quartiers.

À chaque appartement en colocation correspond un projet social. C’est sur leur motivation à s’investir dans un projet solidaire que les étudiants sont recrutés dans les Kaps. (Les thématiques des projets sont définies en amont sur la base d’un diagnostic partagé avec les habitants, les acteurs sociaux du quartier et de la collectivité concernés.)
En premier lieu, les étudiants d’un quartier, quel qu’il soit,  doivent être porteurs d’une « énergie » et d’une envie de convivialité. Ainsi, les étudiants initient et (impulsent) animent des fêtes de quartier, de voisins, d’école… qui souvent n’existaient pas ou plus dans le quartier. L’impact des étudiants se fait sentir en termes de vie sociale du quartier, de lien humain, de « vivre ensemble ».

Ainsi à Reims et depuis octobre 2013, le quartier Croix-du-Sud,quartier sensible, bénéficie d’un nouveau type de service logements: un projet de « Koloc’ A Projets Solidaires » piloté par l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV). .
L’enjeu de ce projet est de développer des liens sociaux avec la population du quartier à travers l’investissement d’étudiants partageant en commun un même logement meublé et mis à la disposition par le bailleur social…

  • L’humain dans l’urbain
    5 (100%) 1 vote

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie HUMAINE

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.