La mode au service du handicap

Depuis 2006, l’association parisienne « Mode et handicap… c’est possible ! » souhaite changer les mentalités via une ligne vestimentaire, A & K Classics. Celle-ci propose des vêtements à la mode et pratiques, pour personnes handicapées et valides.

Le jeune styliste français Chris Ambraisse Boston rencontre un jour dans le métro une jeune femme handicapée, qui lui demande de penser à elles, personnes porteuses de handicap, à la recherche de vêtements élégants et en même temps fonctionnels.

Elles ont en effet souvent des difficultés à enfiler leurs tenues ou à rester assises en fauteuil roulant avec des tenues classiques. Chris Ambraisse réfléchit pendant quelques mois. « Je connaissais peu le monde du handicap et j’ai rencontré des associations, des médecins, pour comprendre les problèmes des personnes handicapées » nous raconte-t-il de sa voix enjouée.

Il crée en 2006 l’association « Mode et handicap », pour sensibiliser la société à cette question et concilier handicap et innovation artistique, via des défilés de mode, des conférences, des interventions dans des écoles. En 2009, c’est la création de la marque A & K Classics, versant commercial de la démarche. Les vêtements proposés sur un site web dédié privilégient un enfilage et un usage facile grâce à des fermetures éclair, des boutons pressions, des ouvertures transversales ou encore de grandes poches.

Ils peuvent également être portés par les personnes valides, constituant pour l’instant la seule marque de vêtements « pour tous ». La marque utilise beaucoup de produits issus du commerce équitable, comme le coton bio, et des modes de production peu polluants.

Actuellement, les membres de l’association ont un local du 19e arrondissement de Paris. Les vêtements sont fabriqués en lien avec l’association Femmes A.C.T.I.V.E.S (Association pour la Création, le Travail, l’Initiative, la Valorisation des Echanges et des Savoir-faire) basée en Seine-Saint-Denis, qui fait travailler des personnes en insertion sociale et professionnelle.

« Nous collaborons aussi avec un établissement scolaire de Garches : des personnes handicapées viennent travailler avec nous pendant deux ou trois mois, explique Chris Ambraisse. Ils cousent de façon adaptée, cela peut être avec une seule main. Nous avons actuellement une personne trisomique, ainsi qu’un jeune autiste que nous formons en vue d’un CAP Couture. »

L’association, qui bénéficie d’aides financières publiques et privées, fourmille de projets pour les prochains : la collection 2014 à lancer, une vente privée solidaire en avril, un défilé de mode au Trocadéro en avril ou mai, l’ouverture d’un point de vente à Paris ou encore le développement de la structure au Canada…

A chaque fois, leur ligne de conduite est de rendre visible leur action et de montrer qu’une personne handicapée peut être belle, élégante et ne se réduit pas à son fauteuil ou à ses prothèses. « On ne fait pas cela uniquement pour l’argent, c’est sûr ! » conclut Chris Ambraisse.

  • La mode au service du handicap
    5 (100%) 2 votes

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis