La spécificité humaine

Gilles Hériard Dubreuil, co-initiateur du Courant pour une écologie humaine, s’émerveille devant l’histoire de Sapiens, proposée rapidement dans la vidéo ci-dessous, dans le cadre de la saison 3 du parcours de form’action Cap 360°
VideoChasserCueillir_player

« Quel émerveillement devant ces informations accumulées sur ce lointain passé grâce aux travaux scientifiques !

Ce que l’on a vu dans cette vidéo n’est que le survol d’une immense période : celle qui nous marque le plus en tant qu’humanité et dans laquelle nous sommes des « chasseurs-cueilleurs ».

Qu’en retenir ? Prenons l’image de l’arbre, composé d’un tronc et d’une écorce. Nous sommes l’écorce : cette partie vivante où circule la sève et derrière nous, dans ce tronc de l’humanité, il y a un cœur en bois qui nous renseigne sur ce qu’est l’homme.

Ces cultures traditionnelles témoignent que l’homme n’est pas seulement instant ou individu ; il est lié à tout ce qui s’est passé avant. Il forme un plus grand ensemble avec tout ce qui l’a précédé.

Quels sont les principaux messages à retenir ? « L’homme est homme dès qu’il est homme », c’est ce qu’affirme vivement Yves Coppens. Par-là, il nous dit qu’arrivent très vite les symboles, la danse, la musique, les mots, les rites qui vont permettre à l’humanité de se souder, de se cimenter.

Deuxième message important : l’idée de compassion, avec la prise en charge des plus vulnérables. Dès le début, l’humanité se pense comme un ensemble ; on peut le voir à travers les enterrements, pas seulement réservés aux chefs mais aussi aux personnes accidentées.

Les travaux de Mauss, quant à eux, soulignent que nous ne sommes pas uniquement des homo economicus, des individus intéressés. Ce qui caractérise ces sociétés primitives est le don, le génie d’avoir créé du lien entre les personnes. Cette interdépendance va permettre de développer l’humanité, de la singulariser fortement par rapport à toute autre forme de vivant, à travers des actions communes.

Tout cela a du sens aujourd’hui : notre réalité est formée par ces liens profonds avec ceux qui nous ont précédés. C’est ce qui donne force et efficacité aux mots qui nous ont été transmis, avec lesquels nous pensons et bâtissons notre réalité.

Cette soirée « Chasser et cueillir » du Cap 360° saison 3 offre donc une prise de conscience de ce qui fait l’originalité, la spécificité humaine : l’interdépendance. C’est de là que Sapiens a créé ses mots et sa culture. »

  • La spécificité humaine
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

1 personne a donné son avis pour "La spécificité humaine"

  1. Vie Rieuse dit :

    La théorie de l’évolution est anti-biblique! Nous n’avons jamais été des primates! La Bible dit que Dieu a créé chaque être selon son espèce! IL n’y a pas d’évolution!

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.