L’Outil en Main : transmettre l’amour de l’artisanat

Orchestrer la transmission du savoir-faire artisanal des retraités aux enfants, c’est l’objectif que s’est fixé L’Outil en Main, avec désormais une centaine d’associations partout en France. C’est en se baladant du côté de Saint-Nazaire, en écoutant des parents ravis de l’initiative, que nous avons découvert cette belle initiative. On aime, on partage !

loutilenmain

 

L’HISTOIRE DE L’UNION DES ASSOCIATIONS « L’OUTIL EN MAIN »

En 1987, un groupe d’amis passionnés du patrimoine français  se penche sur cette problématique de transmission : comment faire en sorte d’initier des enfants aux métiers manuels et du patrimoine ? Marie-Pascale Ragueneau propose alors de créer une première structure à Troyes : les ateliers sont animés par les Aspirants Compagnons, au début, puis, rapidement, vient l’idée de solliciter des hommes de métier retraités.

Portés par un enthousiasme grandissant, les deux premières associations L’Outil en Main sont créées en 1994 et 1995 à Lille et à Troyes, puis d’autres ateliers émergent rapidement à Châtres, Lille, Provins, Saint Etienne, etc. ce qui entraîne la création de l’union des associations L’Outil en Main dont Marie-Pascale Ragueneau devient la Présidente Fondatrice. L’idée est maintenir l’esprit souhaité par les fondateurs, c’est-à-dire, mettre à disposition de vrais gens de métier, de vrais outils et de vrais ateliers. Aujourd’hui, il y a donc 102 associations « L’outil en main » France.

L’OUTIL EN MAIN : POUR QUI, POURQUOI ?

L’Outil en Main s’adresse aux enfants et adolescents entre 9 et 14 ans désireux d’apprendre les rudiments de métiers artisanaux.

Ces enfants et adolescents sont donc initiés aux métiers manuels par des gens de métier, artisans ou ouvriers qualifiés, bénévoles à la retraite, avec de vrais outils au sein de vrais ateliers. Il permet aux Hommes et Femmes de métier, riches d’expérience de rester dans “la vie active” en transmettant aux jeunes générations les gestes de leur métier avec un savoir-faire qui ne s’apprend pas dans les livres et l’amour du travail bien fait.

« J’étais en retraite et ma santé me le permettait, et puisque j’aime les enfants, je n’ai pas hésité et je me suis lancé.
Quand j’exerçais ma profession, j’aimais avoir des apprentis, j’avais l’habitude de transmettre mon métier aux jeunes. Ce qui m’a décidé, c’est l’assurance et la joie de donner mon savoir aux enfants.
Dès l’âge de 7 ans, je savais que je voulais travailler le bois : je souhaite donner aux enfants cette chance de découvrir un métier très jeune. A cet âge, les enfants sont très réceptifs et ils ont besoin d’un maître pour leur enseigner les choses. »
Monsieur Henri Guérinot, 60 ans d’expérience comme artisan ébéniste d’art

Ces ateliers sont un lieu de rassemblement et d’échange entre jeunes et anciens, aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain. Il a pour but la revalorisation de tous les métiers manuels artisanaux, métiers du bâtiment, métiers du patrimoine tels que : carreleur, charpentier, couvreur, maçon, métallier, mosaïste, plombier, tailleur de pierre, métiers d’art, de bouche, industriels, etc…

Chaque semaine, à travers ces quelques heures d’activité réelle, les jeunes participants reprennent le goût des projets et profitent de la relation privilégiée grands-parents/petits-enfants, ce qui donne à cette action une dimension exceptionnelle. Plusieurs bénéfices émergent : développer sa dextérité manuelle, apprendre le geste juste, se découvrir un talent, et peut-être un métier.
Par ailleurs, ces ateliers contribue à éveiller le regard de l’enfant sur le bel ouvrage et ce qu’il représente de savoir-faire, de patience, de dextérité manuelle ; il le sensibilise à son environnement architectural ;iIl permet aussi aux enfants qui sont en échec scolaire de reprendre confiance en eux.

« Il y a longtemps, on m’avait offert une boîte sur les minéraux avec une pierre et un burin. Mais je me suis aperçu, en cassant la pierre, que je pouvais lui donner une forme. Alors au lieu de poursuivre mon expérience minéralogique, je me suis mis à travailler cette pierre. Depuis j’ai eu envie de fabriquer des objets avec toutes sortes de matières… le bois par exemple m’a toujours attiré, je n’aime pas le plastique, c’est mort, alors que le bois vit. Grâce aux ateliers d’initiation, j’ai pu entrer dans un véritable atelier, partager la passion d’un grand artisan, toucher et manipuler de vrais outils… LE RÊVE. »
Xavier 16 ans

POURQUOI ON AIME

N’est-ce pas évident ? Tous les ingrédients d’une magnifique initiative sont réunis : la transmission d’une technique, l’amour de l’artisanat, le lien intergénérationnel, le renforcement du lien social et de la confiance en soi…

Ne nous étalons pas sur les points positifs si nombreux. Notons seulement la liste des prestigieux partenaires de L’Outil en Main qui en dit long sur les bénéfices en tout genre apportés par cette union d’associations !

 

outilenmain

 

Plus d’infos sur le site de L’Outil en Main

  • L’Outil en Main : transmettre l’amour de l’artisanat
    5 (100%) 1 vote

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*