Plus de portable au travail !

Cahier d’Anne Regnier-Vigouroux, Lyon


Plus de portable au travailEn faisant le point de l’année que je souhaitais vivre et les différents engagements que j’allais prendre, je me suis rendue compte de la place qu’occupait mon téléphone (mails, tweet…) dans mon quotidien et comment il entravait ma relation et mon ouverture aux autres, notamment au travail. Il s’agit en outre, d’une sorte d’addiction qui concerne la plupart d’entre nous (avec ce besoin permanent de regarder son téléphone …).

Recul et prise de conscience m’ont permis de prendre la décision de laisser mon téléphone au vestiaire pendant mon temps de travail. Cela n’a pas été  facile au début et puis petit à petit un changement progressif et notable dans ma manière de travailler, d’être présente à l’autre s’est opéré.

Ces moments de tranquillité me permettent, de me recentrer sur mon travail, d’être présente à ce que je fais, de mener des projets dont je n’aurais pas pris l’initiative auparavant, d’avoir la satisfaction de bien accomplir mon devoir d’état, de progresser, de me former, de prendre des responsabilités… cercle vertueux ! 

Je ne pensais pas qu’une si petite initiative aurait autant de répercussions positives ! Cela porte des fruits car par mon simple partage d’expérience, 3 autres de mes collègues viennent de prendre la même décision sans même se concerter. La dynamique de notre équipe s’en voit changée de manière extrêmement positive. 

Je signe désormais mes mails en précisant: « pour cette année: pas d’ordinateur le mercredi et plus de téléphone au boulot ! ». Mon entourage étant informé d’un tel changement, plus de souplesse et de liberté sont permises dans ma gestion des mails, messages, appels téléphoniques auxquels je ne réponds plus dans la seconde qui suit ! 

  • Plus de portable au travail !
    5 (100%) 2 votes

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie HUMAINE

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.