Témoins du Tour de France pour une écologie humaine à Rouen

ecologie-humaine-cheval-esperanceLors de la soirée-étape du Tour de France à Rouen, deux beaux témoignages d’actions qui placent l’Homme au cœur de toute chose ont été présentés.

Cheval Espérance, pour donner le sourire aux personnes handicapées.

Laurent et Sabine ont crée l’association « Cheval Espérance », un centre équestre pour les personnes handicapées.

Laurent a connu la maladie très jeune. Il témoigne que la maladie l’a éveillé à la vie, que son handicap l’a poussé à se tourner vers les autres, vers l’avenir, avec confiance. C’est pour les aider qu’il a eu l’idée de ce centre équestre.

Le terme d’Espérance dans le nom de ce centre est là pour dire que « tout reste possible quand tout semble perdu ».

Le but de cette association est de créer un lien d’amitié entre les adhérents, et de faire naître un climat d’entraide et de bonne entente. Car les personnes handicapées souffrent principalement de solitude.

«A Cheval Espérance, nous croyons, et constatons, que chacun, quel qu’il soit, a un trésor à donner et à recevoir : nous avons tous des talents. Notre fonctionnement est basé sur le don de soi, l’attention à l’autre, la mise en commun des talents de chacun.

Prendre soin de tout l’homme et de tous les hommes….C’est en voyant le large sourire des personnes handicapées que j’ai compris la force et la richesse du plus faible !

 

La Maison des Familles, pour reconstruire les bases de la vie de famille

Le deuxième témoignage était celui de Fabien, homme de terrain dans le domaine de l’action sociale.ecologie-humaine-maison-des-familles

Dans son environnement professionnel, Fabien a fait le constat que trop d’aidants couraient après le temps et les contraintes administratives, et n’avaient plus le temps nécessaire pour échanger en profondeur avec les personnes qu’elles suivaient.

En parallèle, on observe de grande souffrance pour les familles, notamment les mamans seules qui éduquent leurs enfants.

Et si on créait un centre pour accueillir les personnes, de façon bienveillante, sans aucun contrainte administrative ? Juste un lieu d’écoute, un lieu où on prend le temps d’échanger autour d’u repas, d’un café, pour réfléchir à des solutions qui permettront de reconstruire les bases de la vie de famille grâce au regard bienveillant des éducateurs. »

La maison des familles devrait voir le jour sur Rouen au mois de septembre 2014

 

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie HUMAINE

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*