Un café tricot à Caëstre !

terrasse cafeAprès quelques hésitations, je me suis lancée. J’en avais envie depuis longtemps….. Un café tricot à Caëstre ! (petit village entre Lille et Dunkerque, n.d.l.r.)
Ce qui me plaisait dans le concept, c’est qu’il n’y ait aucune contrainte, ni pour les tricoteuses, ni pour moi, juste une boisson à consommer pour nos « hôtes », Eric et Elise, patrons de la « Tête d’Or ».
Et voilà, en septembre 2011, le café tricot a vu le jour !

REUNIR, PARTAGER, S’APPRECIER

Le but était pour moi de réunir des personnes de tout âge, de tout point de vue afin de se connaître et surtout de partager, de discuter, de se détendre et de s’apprécier, avec le tricot comme prétexte.
Bien sûr, pour le premier rendez-vous, j’avais mobilisé, copines, amies et connaissances !
Petit à petit, des dames (et un monsieur qui accompagnait son épouse) de villages voisins sont venus nous rejoindre ; des affinités se sont créées et même des amitiés.
Chacune apporte l’ouvrage qui lui plaît, ou n’apporte rien, passe simplement boire un café, ou rencontrer une amie qu’elle sait trouver là.
Quelques jeunes filles y retrouvent leur maman après les cours de danse, d’autres posent du vernis à ongles, pendant que les plus expertes aident les débutantes (en tricot, bien sûr !). Quelques enfants jouent ou colorient sur une table.

« L’occasion de faire de nouvelles rencontres enrichissantes »

Nous avons participé à des dons pour un mouvement caritatif, avec les associations du village, en tricotant et vendant nos ouvrages, pour celles qui le voulaient ; toujours sans aucune obligation.
Nous avons organisé un repas sur place auquel certains maris et habitants du village se sont joints.
Nous avons également participé à la journée mondiale du tricot, le 8 juin, en invitant des clubs, des associations et des tricoteuses solitaires des alentours.
L’occasion de faire de nouvelles rencontres enrichissantes. 

AUCUNE CONTRAINTE, JUSTE ENVIE DE VENIR

« Il faut maintenir le contact afin d’éviter que les personnes les plus discrètes ne soient un peu isolées. Voilà mon rôle »

Ma satisfaction personnelle : voir chaque samedi que toutes ces dames sont contentes de se retrouver. J’en ressens un plaisir immense !
Je pensais laisser « rouler » tout seul le café tricot, mais je m’aperçois (en étant la plus humble possible) qu’il faut un fil conducteur ou plutôt quelqu’un qui s’occupe de  maintenir le contact afin d’éviter que les personnes les plus discrètes ne soient un peu isolées.
Voilà mon rôle. Je ne tricote pas beaucoup mais qu’importe…….. J’ai tout mon temps !!!

J’insiste sur le fait qu’en démarrant ce café tricot, il ne fallait qu’aucune d’entre nous n’ait de contraintes, et bien sûr aucun profit : pas de cotisation, pas de bureau, pas de compte à rendre à qui que se soit…….. Donc pas de subvention. Juste venir quand c’est possible, et surtout avoir envie de venir !!!

  • Un café tricot à Caëstre !
    5 (100%) 3 votes

À propos de l'auteur

DOROTHEE BATEMAN
DOROTHEE BATEMAN

Dorothée Bateman, maman de deux grands enfants, et mami(thée) de deux jeunes petits-enfants, a 56 ans et est mariée depuis… presque 38 ans ! Avec un parcours professionnel assez varié - employée de bureau, maman à plein temps pendant 11 ans, responsable dans différents cafés pendant 8 ans, employée dans un commerce de fruits et légumes puis maintenant, garde d'enfants à domicile depuis 6 ans, Dorothée Bateman s’adonne à beaucoup d'activités manuelles : tricot, bien sûr, mais aussi « scrapbooking », cuisine et bricolages en tous genres. Elle a fondé un café tricot en 2011 et lancé son blog : http://cafetricot59190.canalblog.com/

Vos réactions

6 personnes ont donné leur avis pour "Un café tricot à Caëstre !"

  1. de germay dit :

    un café tricot-broderie-couture-bricoli bricolo
    les mains occupées
    le coeur ouvert
    la solitude entre parenthèse
    j’adore….

  2. jankowski marie dit :

    Je suis nouvelle sur Dunkerque , je ne travaille pas (raison de santé) et j aimerai rencontrer des personnes justement autour d une activité tricot ou autre . Pourriez vous me donner plus amples renseignements sur vos rencontres quelques conseils je suis un peu perdu
    Merçi de votre réponse
    Marie

  3. J’adore le tricot, c’est créatif, méditatif, mais aussi social et responsable.
    De plus, c’est tendance.
    La preuve: cherchez le café-tricot le plus proche de chez vous: à la ville comme à la campagne, il y en a partout.
    Elise, de Corrèze.

  4. Jeanne Monique NOUGTARA (Monica) dit :

    bonjour,
    felicitations pour votre cafe-tricot. moi aussi j’aimerai mettre sur pied une telle association a Ouagadougou dans les zone peripherique. Est ce que vous pouvez m’aider avec des conseils pour organiser le groupe et des appuis en restes de laine. Actuellement j’achettte la laine sur le marche et je fais des bonnets et chaussons pour les enfants des femmes demunies. je vois que le besoin est la et les mamans sont tres contentes. je veux que ca continue. Merci de m’aider.

  5. alexhugo dit :

    bonjour j’aimerais savoir la marche a suive pour faire un après midi tricot faut il faire une association ou rien il faut pas de présidente ni trésorière il faut une salle et rien d’autre car je voudrais le faire mais il n’y a plus de café avec salle mais une salle de la commune peut faire l’affaire a condition que j’en trouve une mais il y a pas de contraint pour le faire je vous remercie pour les renseignement Madame Dufour

  6. BURGHGRAEVE dit :

    Salut Dorothée,
    Bravo pour cette belle activité ludique et enrichissante!
    J’espère que tu te portes bien. Pas de soucis de mon côté…
    Pardonne-moi cette liberté de te contacter via cette messagerie.
    Très Bonne Continuation.
    Sincères Amitiés.
    G.B.

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.