Vitaliser son quartier : les amis d’Isabey

2013_AmisIsabey_TRactage-Double

 

L’écologie humaine, c’est poser des actes qui peuvent parfois paraître anodins, et qui, pourtant, ajoutent de l’humanité au monde et ce faisant, le révolutionnent. Exemple révélateur du collectif  « les amis d’Isabey », à Nancy, qui a transformé l’ambiance de son quartier, à force d’attentions simples et bienveillantes. Véronique nous raconte :

 

« Un voisin a failli mourir dans l’indifférence générale.

Avec d’autres habitants de notre rue, nous avons décidé de mieux nous connaître et d’être plus attentifs les uns aux autres : le collectif « les amis d’Isabey (du nom de notre rue à Nancy) » est né en novembre 2014.

Plusieurs « amis d’Isabey » ont organisé une première rencontre conviviale, le 4 janvier 2015, dans un jardin de la rue, pour un goûter partagé avec ce que chacun apportait. Quelques braséros et boissons chaudes pour se réchauffer et voilà que plus de 30 amis d’Isabey se sont déplacés et rencontrés.

Trois autres rencontres ont eu lieu en 2015, dans d’autres jardins : dîner en mai, barbecue fin août, goûter de st Nicolas en décembre. Le collectif s’est ouvert plus largement aux habitants du quartier proche. Nous étions à chaque fois une bonne trentaine et pas toujours les mêmes selon les disponibilités de chacun.

Ces rencontres ont déjà permis de mieux se connaître ; l’ambiance du quartier change petit à petit, on se salue avec le sourire, on demande des nouvelles, etc. Une adresse mail a été créée : on peut y demander ou proposer des services, des infos intéressantes à partager, etc…

Nous avons mis la jeune factrice dans la boucle. Elle était attentive aux boites aux lettres (surtout des personnes âgées) qui ne se vidaient pas. Elle est devenue plus proche, plus présente à tous, prenant le temps de demander des nouvelles, de boire un café chez les uns ou les autres. Malheureusement sa tournée va changer. Nous la regretterons.

Quand on ne se connaît pas, on se méfie, on reste indifférent. Quand on se connaît, on met un prénom sur un visage, on est plus ouvert et bienveillant. On est plus attentif aux personnes seules. Plusieurs ont été identifiées dans le quartier et maintenant elles sont visitées régulièrement.

Le quartier est habité par des familles avec enfants, des célibataires, des étudiants (car proche de facs), des veufs, des veuves, des jeunes et des moins jeunes, des retraités et des actifs… bref une large diversité de personnes entre lesquelles peuvent se vivre l’entraide intergénérationnelle. Chacun a des dons qui peuvent être valorisés et mis au service des autres.

A l’échelle du quartier, notre objectif est de retrouver « l’esprit village » où l’entraide et la solidarité se vivent au quotidien, les liens de proximité se renforcent et où chacun se mobilise contre l’isolement (un peu le but de la fête des voisins, mais pas qu’une fois par an !). »

« Fleuris là où tu es planté » est la conclusion parfaite de cet article, ne trouvez-vous pas ?

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

1 personne a donné son avis pour "Vitaliser son quartier : les amis d’Isabey"

  1. Anne de Chevestre dit :

    C’est trooop, trop trop génial ! Bravo.
    Comme un cailloux qu’on jette dans l’eau et qui fait des cercles de plus en plus larges. Dans ce cas, ils enveloppent de plus en plus de personnes.

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*