De l’âme #COUPDECOEUR

delame_articleChaque mois, la maison des bouquins dévoile son coup de cœur lecture. Cette fois-ci, c’est « de l’âme », de François Cheng (de l’Académie Française), publié aux éditions Albin Michel. 

« Lorsque j’ai reçu votre première lettre, chère amie, je vous ai répondu immédiatement. Avoir de vos nouvelles plus de trente ans après m’a procuré une telle émotion que ma réaction ne pouvait être qu’un cri instantané. Votre deuxième lettre, que j’ai sous les yeux, je l’ai gardée longtemps avec moi, c’est seulement aujourd’hui que je tente de vous donner une réponse. La raison de ce retard, vous l’avez sans doute devinée, puisque votre missive contient une singulière requête : “ Parlez-moi de l’âme ”… Votre phrase : “Sur le tard, je me découvre une âme ”, je crois l’avoir dite à maintes reprises moi-même. Mais je l’avais aussitôt étouffée en moi, de peur de paraître ridicule. Tout au plus, dans quelques-uns de mes textes et poèmes, j’avais osé user de ce vocable désuet, ce qui sûrement vous a autorisée à m’interpeller. Sous votre injonction, je comprends que le temps m’est venu de relever le défi… »

 

Ce qu’en dit la maison des bouquins
« Le souffle de vie. La pensée indienne le nomme Aum, la pensée chinoise Qi, la pensée hébraïque Ruah, la pensée arabe Rûh, et la pensée grecque Pneuma. En chaque être particulier, l’animus est régi par l’anima. Cette dernière est la marque de son unité et de son unicité. Là encore, toutes les pensées traditionnelles lui donneront un nom particulier désignant une entité identique : l’âme. »

Une amie vieillissante demande à F. Cheng de lui parler de l’âme et celui-ci tente, malgré la complexité du sujet, de lui répondre en sept lettres. Sept lettres qui s’appuient sur sa propre réflexion, histoire, expérience, sur la lecture des philosophes (c’est abordable, rassurez-vous !), et sur la notion l’âme dans chaque religion… Et pour une fois, le comparatif est clair, intelligent, renseigné, à l’opposé du melting pot douceâtre que nous servent d’autres auteurs . Sept perles donc, poétiques et profondes, enracinées dans un quotidien vécu et transcendé.

La lecture se dégustera lentement, paisiblement et avec gourmandise.

 

Retrouvez la critique complète sur la maison des bouquins.

Et retrouvez les critiques de la maison des bouquins sur Facebook !

  • De l’âme #COUPDECOEUR
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.