La houle et le sens du bien commun

houle_article
Hervé Dupont, architecte, nous livre sa réflexion sur la houle, cette oscillation régulière de la surface de la mer, indépendante du vent local. Il en tire un parallèle intéressant avec le bien commun. A chacun d’entre nous d’ajouter notre goutte d’eau à l’océan de bienveillance que nous souhaitons préserver…

La houle se forme au large des mers et des océans et se propage de proche en proche jusque sur le littoral. Elle provoque des vagues déferlantes qui peuvent être à l’origine, dans les cas les plus graves, d’inondations ou de destructions du rivage.

La houle de l’océan Atlantique, quand elle atteint le détroit de Gibraltar, met deux jours à se propager jusqu’à la côte orientale de la Méditerranée (Liban et Israël).

La goutte d’eau qui participe de la houle, au large, se déplace verticalement sur place à des hauteurs qui peuvent être considérables. Elle effectue également un très léger mouvement latéral à droite puis à gauche pour chaque déplacement vertical. Ce n’est pas elle qui se déplace sur des milliers de km, c’est une onde qu’on appelle « la houle ».

Si vous dites à la goutte d’eau que son agitation sur place provoque des dommages à des milliers de km de là, elle vous répondra que :
– Elle n’y est pour rien et ignore totalement ces pays où elle ne s’est jamais rendue.
– Son agitation sur place est son affaire personnelle et elle a bien le droit de satisfaire son envie de sauter de temps en temps. Elle ne fait qu’exercer son droit à la liberté.
– Ce faisant, elle ne fait, comme ses congénères, que suivre le vent du moment, en cela elle est bien de son temps n’en déplaise à ceux qui la critiquent et qui refusent tout simplement de vivre avec leur temps.

De nos jours, le monde est un vaste océan, où la moindre de nos actions locales provoque une onde qui se propage à l’autre bout de la terre sans que nous en ayons forcément conscience.

Comment faire naître cette conscience sans pour autant bloquer toute action locale ou individuelle ?

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*