Post-accident nucléaire : quels projets pour soutenir les populations ?

De nombreux projets de soutien des populations locales ont vu le jour après les diverses catastrophes nucléaires. L’ouvrage Les populations locales face aux conséquences à long terme des catastrophes nucléaires : les enseignements de Fukushima et de Tchernobyl aborde la complexité des conditions de vie en situation post-accidentelle et les solutions envisagées pour y faire face. Exemple des projets ETHOS, CORE et FAIRDO. 
reconstruire«  ETHOS (1996-2001)

Le projet ETHOS (1996-2001) visait à développer une approche participative pour la réhabilitation des conditions de vie dans les territoires contaminés de Biélorussie. Il était fondé sur une méthodologie coopérative impliquant des habitants locaux et un groupe pluridisciplinaire de chercheurs français. Il a démarré dans le village d’Olmany (situé dans la zone de relogement volontaire dans les territoires contaminés) en Biélorussie puis a été étendu à quatre autres villages dans le district de Stolyn (région de Brest). Cette approche visait à compléter le programme post-Tchernobyl du gouvernement de Biélorussie. ETHOS a été entrepris dans le cadre du programme de recherche de la Commission Européenne sur la protection radiologique, en coopération des autorités biélorusses locales, régionales et nationales.

CORE (COOPÉRATION POUR LA REHABILITATION) PROGRAMME INTERNATIONAL (2003-2008)

Le programme CORE a été créé afin de soutenir les efforts et les initiatives des habitants des territoires contaminés de Biélorussie dans l’amélioration de leurs conditions de vie. CORE incluait 4 domaines d’action prioritaires : la protection de la santé, l’économie et le développement rural, le développement d’une culture de radioprotection, l’éducation et la mémoire de la catastrophe. La gouvernance participative du programme CORE impliquait des autorités locales et des populations des zones affectées ainsi que des organisations régionales, nationales et internationales.

FAIRDO (ACTION ET RECHERCHE SUR LA DÉCONTAMINATION EFFICACE DES RÉGIONS CONTAMINÉES)

FAIRDO est un programme de recherche-action lancé en juin 2012 au Japon pour fournir des conseils et des orientations aux administrations nationales, préfectorales et municipales, pour la mise en place effective d’initiatives de décontamination en grandeur nature, entreprises à partir de 2012 dans le contexte post-Fukushima. FAIRDO est constitué d’une équipe d’experts pluridisciplinaires japonais et étrangers, incluant notamment des chercheurs européens ayant joué un rôle essentiel dans les projets de recherche européens EURANOS et NERIS TP. Le projet FAIRDO a été financé par le fonds de recherche environnementale et de développement technologique (1ZE-1203). »

En lire plus (retrouvez cet extrait p.23-24)

  • Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*