Se relier pour devenir autonome

Entretien avec Geneviève de Taisne, Psychanalyste, Psychothérapeute et auteur de livres et d’articles, sur la notion de reliance (le fait de se relier) qui est le fondement même de la construction de la personne et vital à son épanouissement. Cette interview a été réalisée dans le cadre du parcours de form’action Cap 360°.

GenevievedT_Player

“La famille est le terreau dans lequel l’enfant se construit et se relie à lui-même. Se relier à soi-même est essentiel à l’autonomie. Notre lien avec nos parents nous relie à nous-même : le contact, la manière dont les parents caressent, soignent et surtout regardent l’enfant, lui permet de s’unifier et d’exister en tant que personne.
Il arrive que certains enfants aient l’impression de ne pas exister, de tomber dans le vide, de ne pas avoir de repères car ils ont manqué d’attention et d’affection dans le passé.La première fonction de la reliance est de nous constituer en tant que personne existante aux yeux de l’autre. Ceci est fondamental à notre construction interne et à notre autonomie. Regarder et faire attention à l’autre est un acte fondateur. En analyse, la personne allongée qui ne voit pas le psychanalyste, ressent l’inattention de celui-ci.  Se sentir regardé et écouté par l’autre est fondamental pour notre être.

Ainsi, la famille est le lieu où nous évoluons, où sont pris en compte nos talents et défauts et où, ainsi, notre personnalité se construit.
Paul Baudiquey affirme que “ Les vrais, les seuls regards d’amour sont ceux qui nous espèrent, qui nous envisagent au lieu de nous dévisager.”…

En dehors des parents qui ont un rôle éducatif, les grands-parents, oncles / tantes ou parrains / marraines sont souvent ceux qui nous regardent en nous envisageant et qui nous font espérer de nous-même. Le propre d’être relié est fondé sur l’espérance ; l’espérance de devenir, d’être soit et d’être aimé tel que l’on est.
Autre notion importante : celle de chasteté. Ce qui nourrit la relation parents-enfants est la distance, distance qui permet à l’enfant de devenir lui-même et sujet de sa vie. C’est cette relation que nous avons avec nos amis, proches et collaborateurs. Garder la bonne distance, ce qui peut parfois être difficile, fait que je me sens sujet dans la relation, que je peux dire “Je” face à l’autre qui dit aussi “Je”.

Être relié permet d’exister dans le lien et d’exister en lien avec d’autres. En d’autres termes, d’échapper à la mort psychique”.

  • Se relier pour devenir autonome 5.00/5 (100.00%) 1 vote

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*