Accepteriez-vous un emploi qui ne corresponde pas à vos valeurs écologiques ? Si cette question vous préoccupe, Shift your job est fait pour vous ! Cette plateforme référence plus de 1200 organisations françaises éco-compatibles, où déposer une candidature.

Dans leur recherche d’emploi, 70 % des 18-34 ans placent « le sens » parmi les quatre critères principaux de décision, selon une enquête Opinion Way et 20 Minutes pour l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES). Et cela tombe bien car la transition écologique pourrait créer près d’un million d’emplois, selon un rapport publié en 2017 par treize syndicats, associations sociales et environnementales. 

Cette prise de conscience a sans doute motivé les bénévoles de Shift Project. Présidé par Jean-Marc Jancovici, ce think tank a lancé Shift your job le 8 décembre 2020 : « Nous nous sommes aperçus qu’il n’était pas facile de savoir où travailler pour contribuer à la transition carbone et avoir un impact sur le climat » souligne la shifteuse Ariane Phélizot, à l’initiative du projet. « Nous avons alors réalisé une cartographie pour aider celles et ceux qui cherchent un emploi à identifier les structures où postuler ».

1230 organisations recensées, dont 70 % d’entreprises privées, 12 secteurs d’activités – de la finance au bâtiment en passant par la recherche – Shift Project n’en est pourtant pas un job board (un site web permettant de diffuser des offres d’emploi). Son ambition est d’inspirer et orienter celles et ceux qui souhaitent aligner leur engagement professionnel avec la lutte contre le dérèglement climatique. La plateforme invite ses utilisateurs à envoyer des candidatures spontanées, Shift your job ne garantissant donc pas que les entreprises ciblées soient en période de recrutement.

Un outil de veille donc, pour tous ceux qui souhaitent concilier leurs préoccupations pour le climat avec leurs activités professionnelles. C’est également un outil collaboratif d’ailleurs, chacun pouvant proposer à la plateforme des initiatives décarbonées. Shit your Job invite aussi ses utilisateurs à faire preuve d’esprit critique, la plateforme s’étant focalisée uniquement sur les enjeux climatiques, pour le moment, délaissant ainsi les aspects sociaux et environnementaux des organisations répertoriées.

dapibus Sed luctus venenatis felis vel, Donec ut