3 intelligences pour construire du sens

Dans le cadre du parcours Cap 360°, Pierre-Yves Gomez, économiste et co-initiateur du CEH, analyse comment nous pouvons apporter du sens à nos vies.  

PierreYves_NL2

RATIONNELLE, ÉMOTIONNELLE, SPIRITUELLE : TROIS INTELLIGENCES COMPLÉMENTAIRES

Aujourd’hui, la recherche nous montre qu’il y a trois formes d’intelligence ou, plus exactement, trois dimensions à l’intelligence. On a :

  • l’intelligence rationnelle, qui est la capacité à analyser ;
  • l’intelligence émotionnelle, c’est-à-dire la capacité à comprendre les autres, de se comporter avec eux ;
  • l’intelligence spirituelle, qui constitue la capacité à donner du sens aux choses, dans notre vie.

Ces trois dimensions, appelées naguère la raison, le cœur et l’esprit, se combinent pour former notre intelligence. Nous pouvons ainsi analyser, nous comporter avec les autres et donner du sens aux choses conjointement, de façon harmonisée. Donner du sens à ce que l’on fait est donc constitutif de notre intelligence.

D’OÙ VIENT LE SENS ?

Certains pensent qu’il naît des relations sociales, de notre expérience.

D’autres que le sens vient de l’extérieur, soit par la nature, soit par Dieu (pour les personnes ayant une foi en Dieu).

On a donc une seule intelligence spirituelle mais deux façons de comprendre d’où le sens provient. Dans les deux cas, il s’agit d’une croyance. Tandis que l’Homme « religieux » va chercher à déceler ce que Dieu lui apporte, l’Homme « rationaliste » va chercher à donner de la cohérence à ce qu’il vit.

FAUT-IL CHERCHER DU SENS ?

Pourquoi donc en chercher ? Certains estiment qu’il n’est pas nécessaire de chercher du sens. Ceux-ci ne développent donc pas leur intelligence spirituelle. Ainsi, Blaise Pascal dira dans Pensées que l’Homme doit nécessairement se divertir pour se détourner de l’essentiel : le sens de sa vie.

Cette façon de voir les choses éclate souvent à l’occasion d’un drame, tel qu’un décès, ou bien lors d’une rencontre spirituelle. La question du sens se pose alors. Nous nous rendons compte que celui-ci n’est pas un détail et que la dimension spirituelle fait partie de notre intelligence, d’où l’importance de l’exercer.

COMMENT DÉVELOPPER SON INTELLIGENCE SPIRITUELLE ?

Dès lors que nous comprenons que l’intelligence spirituelle est une dimension à part entière de notre intelligence, nous pouvons nous demander comment développer cette dimension – donc notre capacité à donner du sens – quelle que soit notre position par rapport à sa provenance.

On a alors trois moyens pour ce faire.

  • Premièrement, le temps consacré à la spiritualité. Il peut s’agir de méditation ou de prière. On réfléchit au sens des choses. Il faut définir ce temps, en dehors de nos activités quotidiennes.
  • Le second moyen est le contact avec les autres. Leur aide est primordiale pour apporter le sens recherché. On peut, par exemple, appartenir à une communauté religieuse, qui va nous aider et nous guider.
  • Le troisième moyen se trouve dans la vie de tous les jours : le retour au réel. Certaines circonstances, certains événements, permettent de s’orienter, d’avoir une sorte de preuve sur l’absurdité ou le bon sens de notre vision des choses.

Méditation, soutien des autres et retour au réel : voici donc les moyens d’exercer l’intelligence spirituelle. Dans la frénésie quotidienne, il est très facile de perdre cette intelligence spirituelle, si elle ne fait pas partie de nos priorités…

Le Courant pour une écologie humaine permet à tous de prendre ce temps consacré à l’intelligence spirituelle, pour soi, avec d’autres, et pour trouver dans notre société ce qui donne du sens aux choses !

 

ConstruireSens_Article

  • 3 intelligences pour construire du sens
    3 (60%) 2 votes

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*