La voix cachée #COUPDECŒUR

Chaque mois, la maison des bouquins dévoile son coup de cœur lecture. Anne (la fondatrice) nous propose ce mois-ci « La voix cachée » de Parinoush Saniee, auteur iranien, édité par les éditions Robert Laffont.

VoixCachee_ArticleL’histoire

À quatre ans, Shahaab ne parle toujours pas. Pourquoi ? Personne ne le sait. Protégé par sa mère, Shahaab n’a pas conscience de sa différence et vit heureux. Puis il découvre que tout son entourage, y compris son père, le prend pour un idiot. Son monde de paix et d’harmonie s’écroule. Mais il est petit, il est mutique. Comment faire face à la violence psychologique dont il est victime ? Impuissant à se faire comprendre, submergé par une rage intense, il devient un véritable démon et commet les pires bêtises. Jusqu’à l’arrivée de sa grand-mère qui, en secret, à force d’amour et d’écoute, le délivre de sa colère et lui apprend à communiquer. Une histoire vraie racontée par Shahaab devenu adulte. Deux voix se mêlent et se répondent : celle de Myriam face aux difficultés de son fils, à la dureté de son époux et à la malveillance de sa belle-famille ; celle de l’enfant contraint d’affronter un monde qui lui est hostile.

Ce qu’en pense Anne

Je ne suis pas spontanément attirée par les livres qui se passent en Iran, Inde, etc., mais là, j’ai été conquise par le sujet qui explore, avec beaucoup de finesse et d’intensité, les répercussions que les attentes parentales peuvent générer sur les relations entre parents / beaux-parents / grands-parents / enfants.
Je conseille donc sans restriction.

Retrouvez la critique complète sur la maison des bouquins.

Et retrouvez les critiques de la maison des bouquins sur Facebook !

  • La voix cachée #COUPDECŒUR
    Notez cet article

À propos de l'auteur

Courant pour une écologie Humaine

Vos réactions

Soyez le premier à donner votre avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.