Près de 12 milliards d’œillets sont vendus chaque année, Cette fleur a quasiment autant de succès que la rose ! Et d’ailleurs, c’est bien plus qu’une plante ornementale : emblème de partis politiques, symbole de protestation, sujet de superstition au théâtre… on vous laisse découvrir !

L’œillet est étymologiquement un nom vernaculaire, c’est à dire « commun, relativement » ambigu qui désigne diverses plantes herbacées que l’on utilise pour l’ornementation. Sous la terminologie d’œillet est donc compris une grande variété de fleurs comme l’Œillet des Alpes, l’Œillet de Poète, l’Œillet à Delta, l’Œillet des Glaciers, l’Œillet des Prés… la liste est encore longue ! 
Ces espèces de fleurs présentent toutes une caractéristique similaire : leurs pétales sont dentelés, voir laciniés.

L’œillet le plus connu est certainement le Dianthus, dit « l’Œillet véritable », de la famille des Caryophyllaceae. Contraction des mots grecs « Dios » et « anthos » littéralement « fleur des dieux », son caractère divin ne s’arrête pas à son nom car certaines traditions et légendes tendent à dire que l’œillet rouge serait naît des gouttes de sang du Christ sur la croix.

Origines et épanouissement géographiques

Bien que l’œillet soit originaire des zones côtières du bassin méditerranéen et de l’Europe du Sud, sa présence sur de nombreuses céramiques moyen-orientales du XVème siècle laissent sous-entendre que certaines variétés auraient pu pousser en Asie et principalement en Chine. 

Une chose est certaine : la culture de l’œillet ne peut se faire que dans des régions chaudes et humides car elle nécessite une grande quantité d’eau, comme l’illustre la scène du film de Marcel Pagnol, Manon des sources (1952) dans laquelle Ugolin prie le ciel pour que la pluie tombe sur ses cultures d’œillets , après que Manon ait asséché sa source.   

Chaque couleur sa signification

À l’instar de nombreuses fleurs, la couleur des pétales de l’œillet est associée à des significations spécifiques.

  • l’œillet rouge représente la passion partagée,
  • l’œillet blanc est symbole de fidélité et de pureté. Dans certains pays, la coutume veut que l’on offre des œillets blanc à une personne malade ou blessée pour lui souhaiter un bon rétablissement.
  • l’œillet rose, en Europe, est symbole de jeunesse, de pureté et de pudeur alors qu’en Orient et au Japon, il illustre la fascination et la distinction.

Toutefois, quelque soit sa couleur, l’œillet est redouté par de nombreuses personnes, qui le voient comme la fleur des morts. De fait, l’œillet a longtemps été utilisé en Europe pour ornementer les sépultures de défunts et principalement des jeunes enfants. D’ailleurs, les Italiens l’utilisent toujours pour confectionner leur couronnes mortuaires. 

Il semblerait que sa connotation funéraire fasse écho à la mort tragique, sur scène, de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, portant un œillet à la boutonnière. 

L’œillet : un fil rouge dans l’histoire 

Pendant l’Antiquité, l’œillet est utilisé par les Grecs et les Romains pour confectionner les couronnes de fleurs servant de trophée aux vainqueurs des championnats ; son élixir était employé en parfumerie. 

Du Moyen Âge à la Renaissance, il est vu comme un symbole de fidélité, d’engagement et devient l’une des fleurs les plus représentées sur les peintures européennes – flamandes, notamment – à l’image de Saskia avec un Œillet de Rembrandt, La Madone à l’œillet de Léonard de Vinci, Sainte Famille de Joos Van Cleve… 

Étant l’une des rares fleurs pouvant subsister plus de 15 jours dans un vase sans dépérir, il est utilisé de la Renaissance au début du XXème siècle pour agrémenter boutonnières et costumes de la haute société mondaine. Il fait alors partie intégrante de la toilette masculine comme semble le confirmer Oscar Wilde, qui ne sortait que rarement sans un œillet épinglé à son veston. 

Il faudra toutefois attendre le siècle des Lumières pour que l’œillet entre littéralement dans l’histoire, avec le célèbre Complot de l’œillets, nom donné à la tentative de libération de la reine Marie Antoinette alors qu’elle était enfermée à la Conciergerie de Paris.

Selon les écrits, il semblerait que son libérateur, Alexandre Joseph Gonsse de Rougeville ait, en s’inclinant devant la reine, délibérément laissé tomber les deux œillets épinglés à sa boutonnière et dans lesquels il avait pris soin de glisser, préalablement, un message l’informant de son intention de la libérer. 

Si cette histoire ne vous est pas méconnue c’est sûrement parce qu’elle est à l’origine de la fameuse pièce d’Alexandre Dumas Le Chevalier de la Maison Rouge publiée en 1846 et des nombreuses adaptations qui en découlent : le film muet d’Albert Capellani, avec Paul Escoffier (1914), la mini-série de Claude Barma, avec Jean Desailly (1963) et plus récemment le spectacle musical de Didier Barbelivien (2016) auteur-interprète et compositeur français parolier de plus de 2 000 chansons dont la célèbre À toutes les filles…

Plus récemment, la Révolution des Œillets fut le nom donné aux protestations d’avril 1974 au Portugal qui ont permis la chute de la dictature Salazariste, en place depuis 1933. Elle doit son nom à l’œillet rouge que portaient les partisans du mouvement à leur boutonnière en signe de ralliement.

L’œillet : une fleur emblématique

Sa place de choix dans l’Histoire a permis à l’œillet de devenir le symbole de nombreuses organisations, institutions et partis politiques. Quelques exemples :

  • En Allemagne, l’œillet blanc est le symbole des démocrates chrétiens alors que l’œillet rouge est l’emblème, comme dans de nombreux pays d’Europe, de la lutte ouvrière. 
  • Les Français ont pour habitude de le porter fièrement pour la Fête du Travail. Cette tradition remonterait au 1er mai 1890, quand, malgré l’interdiction de manifester, les militants décidèrent, en réponse à l’appel de la IIe Internationale, de se retrouver dans les rues, un œillet au veston, en signe de contestation. 
  • Aux États-Unis, depuis 1921 et sur décision de l’American War Mothers, l’œillet blanc est la fleur de la fête des Mères.
  • La Société Canadienne de la Sclérose en Plaques invitant pour l’occasion la population à offrir un bouquet d’œillets dont les bénéfices sont reversés à la recherche médicale, cette fleur est désormais perçue  comme l’emblème de la lutte contre cette maladie.  
  • L’œillet est également devenu, au fil du temps, la fleur nationale de trois pays : l’Espagne, Monaco et la Slovénie ainsi que celle de l’État de l’Ohio aux États-Unis, après l’assassinat du Président William McKinley, un œillet rouge à sa boutonnière.

L’œillet : le mal aimé du théâtre 

Et pourtant, l’œillet est loin d’avoir bonne réputation. Sur scène, il ferait même partie des 10 superstitions théâtrales les plus communes. 

Selon les acteurs et metteurs en scène, certains mots ou expressions sont bannis sur scène, tels que Bonne Chance, Vendredi, Rideau… Des couleurs prohibées, à l’instar du vert pour la France, du jaune pour l’Espagne et du violet pour l’Italie, ou encore des pièces de théâtre elles-même, comme la célèbre oeuvre de William Shakespeare, MacBeth, réputée maudite en Amérique et au Royaume-Uni. La seule évocation du nom de cette dernière est prohibée. La pièce est donc communément connue sous le surnom de Pièce Écossaise ou Scottish Play et ses rôles principaux sont surnommés « M. » et « Lady M ». 

L’origine de cette superstition théâtrale liée à l’œillet est très prosaïque. Elle résulterait de l’époque où les théâtres avaient encore des acteurs permanent et où l’on avait coutume d’offrir un bouquet de roses à une actrice pour saluer sa performance, et par la même occasion prolonger son contrat, et un bouquet d’œillets, fleurs bien moins onéreuses, pour la notifier de son renvoi. 

L’œillet :  mets de choix en gastronomie ! 

Reconnu avec la rose et l’orchidée comme l’une des meilleures fleurs comestibles, il est de plus en plus utilisé en haute gastronomie pour sa saveur sucrée et parfumée. Salade de tomates aux fleurs d’œillet  d’inde et de basilic, Crème d’Œillet, Vin d’œillet… nombreuses sont les recettes qui vous feront découvrir cette fleur emblématique sous une nouvelle saveur.  

C’est sur cette note gourmande que s’achève notre article. Vous savez désormais qu’offrir  un bouquet d’œillets à une comédienne, porter un œillet rouge à sa boutonnière ou acheter des œillets pour la Fête des Mères peut avoir un sens caché, Et si vous souhaitez bénéficier de son délicat parfum, tentez de les cultiver près de chez vous !


Sources