Les Valoristes Bourguignons est une initiative fondée par Delphine Jouvet qui vise à remplir le double objectif de valorisation des déchets et d’insertion professionnelle. En favorisant le retour à l’emploi, cette entreprise solidaire allie social et préservation de l’environnement. À ce double titre, elle porte les objectifs de l’écologie humaine et mérite d’être saluée !

Les Valoristes Bourguignons est une association loi 1901 située en Saône & Loire (71) dont l’objectif est de créer, animer et développer une structure d’insertion professionnelle pour des personnes éloignées de l’emploi par la collecte et la valorisation de déchets peu ou mal pris en compte sur le territoire. Ce service s’adresse à la fois aux professionnels et aux  collectivités territoriales.

Prendre soin des hommes et de l’environnement

Depuis 2017, l’association emploie des personnes en situation de grande précarité socio-professionnelle pour collecter, trier et recycler des déchets qui jusqu’ici étaient voués à l’enfouissement.

Six filières sont opérationnelles : polystyrène, plastique souple, glassine, roues jantées, déchet du batiment et liens de cerclage.

Delphine Chouvet, la fondatrice, a beaucoup travaillé à l’étranger, en Afrique et en Inde, auprès de “chiffonniers”. Ces travailleurs en grande précarité survivent grâce au tri des ordures. Quand elle rentre en France, elle veut s’inspirer de son expérience et lancer une activité.

La jeune femme prend conseil auprès de l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique (ADIE). Cet organisme de microcrédit la met en contact avec des gens du voyage. Elle découvre une communauté de travailleurs indépendants spécialisés dans la récupération de ferrailles, mais qui, souvent, n’arrivent pas à en vivre.

À la même époque, Delphine Chouvet visite le centre d’enfouissement du département, à Chagny, en Saône-et-Loire, un lieu gigantesque où sont traités tous les déchets non recyclables. Elle est choquée : sous ses yeux s’étale un nombre impressionnant de déchets que l’on sait recycler mais qui se retrouvent là faute d’un bon tri sélectif.

La jeune entrepreneuse fait donc le constat qu’il y a des personnes qui savent collecter, mais sans réussir à en vivre et, en parallèle, elle se rend compte qu’un centre de tri coûte cher et que certains déchets pourraient être mieux recyclés.

D’ingénieux dispositifs de retour à l’emploi

Elle étudie plus en détail ce qui pourrait être recyclé, réussit à lever 350 000 euros et lance les Valoristes Bourguignons qui démarrent le 1er janvier 2017, avec des personnes en insertion, éloignées de l’emploi.

Les Valoristes Bourguignons porte deux dispositifs agréés par l’État (ministère du travail) :

1/ Le dispositif Atelier et Chantier d’insertion dit ACI : l’association propose un emploi salarié de 24h par semaine à des personnes pour la plupart aux minimas sociaux, pour une durée maximale de 24 mois.

​2/ Le dispositif innovant EITI : dispositif d’insertion pour les travailleurs indépendants. Cette innovation sociale, créée par l’association, consiste à proposer un accompagnement social et des missions de collecte de déchets du bâtiment à des travailleurs indépendants connaissant des difficultés socioprofessionnelles. Cette innovation s’adresse à des personnes ayant déjà une mentalité entrepreneuriale forte, auto-entrepreneur ou souhaitant le devenir, pour une durée de 2 ans maximum. C’est un dispositif expérimental au niveau national pour 3 ans (2019-2021).

Polystyrène expansé et glassine : deux recyclages phare de l’association

Dans un premier temps, l’entreprise se lance dans la valorisation du polystyrène expansé, non souillé. Ce matériau constitué de 98 % d’air met 1 000 ans à disparaître. Pour avoir une meilleure idée de ce que cela représente, le papier met un mois, le plastique, 500 ans et le verre 4 000 ans.
Le polystyrène est récupéré dans des containers spéciaux dans les déchetteries où les particuliers les déposent.
Il provient aussi d’entreprises ou de commerces, caisses des poissonniers, emballages de l’agroalimentaire. Il est ensuite traité dans l’atelier de l’association qui le broie et le compacte avant de l’envoyer dans des usines qui le réutilisent pour fabriquer de nouveaux produits : isolation, pochettes de CD, cintres… En tout 4 500 m2 de polystyrène sont traités par an.

D’autres matériaux sont  également traités, la glassine, par exemple, qui est un papier autocollant, enduit de silicone, utilisé notamment pour les étiquettes collées sur les bouteilles de vin. La glassine est récupérée grâce à des bacs de collectes installés chez les viticulteurs. Elle est ensuite traitée et transformée en un produit qui sert à fabriquer de la pâte à papier.

Les Valoristes Bourguignons recyclent aussi les plaques de plâtre et le plastique souple.
Une activité de déjantage des roues permet également de recycler correctement le métal et les pneumatiques.

Revitaliser son territoire

Bref, quand on lit la philosophie affichée par les Valoristes Bourguignons,
Donner du sens au travail
au service de notre planète : Performance, exigence, humour et système D !
Persévérer à contre courant
Oser prendre des chemins de traverses pour impacter la Planète, tout en conciliant économie et écologie.
Valoriser les personnes
Chaque personne est unique et a une place dans notre société.
Rayonner, témoigner, inspirer
Donner envie à d’autres entrepreneurs sociaux de s’engager pour changer la Planète.
Innover socialement
Créer un laboratoire d’idées au service des plus vulnérables,
On s’est dit qu’il fallait absolument valoriser cette initiative. Avec un peu de chance, elle vous inspirera pour agir, à votre tour, à la revitalisation de votre territoire !

adipiscing ut lectus elit. facilisis libero id Praesent leo. sem,