Les 17, 24, 31 mars et 7 avril 2021, Le Courant pour une écologie humaine (CEH) a organisé son forum annuel Territoires vivants, sur le thème de l’Eure-et-Loir.

Membres du Courant pour une écologie humaine, nous partageons le constat d’un profond besoin de réorientation et de reconstruction des sociétés et de leurs institutions, qui concerne les formes de la vie en commun et les modes de développement.

Manifeste du Courant pour une écologie humaine

Repenser notre lien aux territoires – celui d’où nous provenons, celui dans lequel nous vivons aujourd’hui, celui dans lequel nous nous enracinons –  et s’y intéresser pour protéger, prendre soin et valoriser le bien commun au service de tout l’homme et de tous les hommes. Ce focus sur l’Eure-et-Loir nous a permis de découvrir des merveilles vitalisantes, à travers la rencontre d’artistes, de porteurs de projets, d’élus locaux… Nous vous laissons les découvrir ci-dessous.

Claire Genova
Groupement d’employeurs sans pierre

Né du développement de la culture des pommes de terre, sans pierre représente aujourd’hui 1,600,000€ de CA et 45 équivalents temps pleins.

Laurent-Stéphane Tardy
La menuiserie solidaire

Si la menuiserie solidaire a pour objet la menuiserie, la véritable activité est de réinsérer des êtres humains.

Patrick Violas
La Tanière, zoo-refuge

Tous les animaux qui passent à la Tanière sont destinés à repartir. On les soigne si besoin, on les remet en règle administrativement et on les replace.

Béatrice Roche Gardies
Peintre paysagiste

Ciels inspirants aux variations de lumière qui semblent se décupler à l’infini, champs de culture qui se transforment au fil de l’année, passant de la pousse de blé à la récolte du colza…

Matthieu Bonnet et Marie Éon
Terres d’Eure-et-Loir

Cette marque est là pour garantir une origine locale des produits, via les matières premières que l’on cultive dans nos exploitations. 

Vincent Bouteleux et Pierre-Yves Gomez
L’économie au service de la vitalisation du territoire

Économie globalisée et économie bienveillante : est-ce compatible ?

Paul Challan Belval
Maître verrier

Devenir vitrailliste exige un bon coup de crayon et de solides connaissances en théologie.

Xavier Luquet
Sous-préfet de Dreux

On essaie de recréer des lieux de vie collectifs pour l’ensemble du territoire.

Christelle Minard
Maire de Tremblay-les-villages

Le rôle d’un élu c’est d’essayer de mettre en réseau les acteurs de son territoire, de créer des synergies et d’engager d’heureuses initiatives.

Florent Gaujard
Cultivateur

Ce n’est pas si simple de changer quand on reprend une ferme.  

Jean-Marie Lioult
Grâce au jardin 

Grâce au jardin se crée, pour faire jaillir “l’espérance en mouvement”, en actions.

Patrick Expert
PAÏS 

Grâce à PAÏS, tous les départs de médecins sont remplacés, voire mieux, parce qu’il y a plus d’arrivées que de départs ; on combat donc la désertification médicale.

Claire Oppert
Violoncelliste et art-thérapeute 

Témoignage de ce qu’apporte la musique vivante aux personnes en situation de vulnérabilité et de souffrance physique.