Née à Paris dans une famille de médecins et d’artistes, Claire Oppert est diplômée du conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, titulaire d’une licence de philosophie et d’un diplôme universitaire d’art-thérapie. Elle raconte son expérience de musique vivante auprès de personnes en souffrance ou isolées, à travers un roman riche en émotions : le pansement Schubert, paru aux éditions Denoël, en février 2020.

“10 minutes de Schubert = 5 mg d’Oxynorm. Mme Kessler est assise dans son fauteuil toute droite, avec son bras offert aux soins et, tandis que je joue pour elle en boucle le thème de l’andante du Trio op. 100 de Schubert, la lumière sur son visage est si intense qu’elle irradie en un flot étincelant toute la pièce, les infirmières et moi-même. Dehors, le chêne aux larges branches en reçoit lui aussi abondamment”

L’HISTOIRE

Lorsqu’elle n’est pas en concert à travers le monde, ou auprès de ses élèves, Claire Oppert joue pour les personnes en fin de vie, les malades douloureux, les autistes ou ceux que l’on nomme les déments. La plume délicate et poétique, la musicienne raconte autant de rencontres uniques. Des hommes et des femmes que le chant du violoncelle apaise, stimule ou réconforte.

Le moment musical au chevet des patients est un port abrité dans l’épreuve, temps suspendu propice à l’émergence des souvenirs. Il relie les êtres et témoigne de cette part vivante et intacte en chacun de nous.

L’AVIS D’ALINE

“Excellente lecture ! Claire Oppert offre ces “sons amis” aux personnes vulnérables, parfois délaissées, isolées, considérées comme dangereuses… s’opèrent alors de petites résurrections. C’est poignant, miraculeux, plein de poésie, de larmes et de fou-rires !”

elit. in massa diam Praesent justo mi, leo Praesent sem, ut